Coopération humanitaire et économique à Gaza

Tous les articles sur le même sujet en cliquant ici.

Début 2012, Israël a pris la décision d’investir 100 millions de shekels dans le but d’agrandir et de mettre aux normes le point de passage de Kerem Shalom.  Chaque jour, entre 250 et 280 camions passent par ce passage, transportant plus de 6000 tonnes d’aide humanitaire, principalement des fournitures médicales et des denrées alimentaires, selon une liste mise au point par les organisations internationales participant au processus.

Le point de passage d’Erez est la porte d’entrée et de sortie pour Gaza. Chaque jour, une centaine de personnes y transitent. Journalistes, membres d’ONG, volontaires internationaux mais aussi industriels gazaouis et civils palestiniens passent de Gaza vers Israël ou la Judée-Samarie. Des familles de Judée-Samarie et des arabes israéliens vont visiter leurs proches à Gaza, des patients rejoignent les hôpitaux israéliens – chaque mois, 70 transferts urgents sont opérés entre ambulances afin de permettre à des patients critiques d’obtenir des soins avancés en Israël.

Tsahal ouvrit à plusieurs reprises les passages de « Kerem Shalom » et de « Erez » afin de permettre l’acheminement d’aide humanitaire, de nourriture, de médicaments, et d’ambulances à destination de la bande de Gaza

Le point de passage d’Erez a subi des dommages sérieux après que le Hamas a tiré des roquettes sur Israël. Une partie de son tunnel a été touchée par des roquettes alors que des civils palestiniens s’y trouvaient. En août 2011, le commandant du point de passage s’est lui-même porté au secours d’une femme palestinienne et à sa fille pris sous le feu des roquettes tirées par le Hamas sur leur position au sein du point de passage.

Chaque jour, des médicaments entrent dans Gaza par Kerem Shalom à destination de la population de Gaza. Ces transferts sont organisés par Tsahal, et l’Autorité Palestinienne en Judée-Samarie et le ministère de la Santé palestinien à Ramallah à qui le ministère de la santé de Gaza transmet ses demandes.

Le point de passage de Kerem Shalom (réservé aux passages de marchandises) a lui aussi été la cible des tirs de roquettes. Dans les deux cas, Tsahal a pris la décision de maintenir les points de passage ouverts afin de ne pas sanctionner l’ensemble de la population gazaouie des agissements terroristes du Hamas.

matpash-cogat-rapport

Tous les articles sur le même sujet en cliquant ici.

Partager:

Comments: