Coopération et développement en Judée-Samarie

Tous les articles sur le sujet en cliquant ici.

Depuis la construction de la clôture de sécurité, le nombre d’attaques terroristes contre des civils israéliens a diminué de 90 %. La seconde Intifada a fait 1063 victimes israéliennes. Parmi eux, 731 étaient des civils. Depuis 2006, plus de 6000 émeutes ont eu lieu près de la barrière de sécurité en Judée-Samarie.

La clôture de sécurité a entraîné une réduction drastique du nombre d’attaques terroristes et de tentatives d’attentats. Les Palestiniens ont également tiré profit de cette amélioration de la situation sur le plan sécuritaire : le taux de croissance des territoires palestiniens de Judée-Samarie était de 7% en 2010.

L’Administration Civile israélienne travaille en coopération avec l’Autorité Palestinienne pour faire avancer des projets environnementaux en Judée-Samarie.

L’Administration Civile prend régulièrement en charge des projets visant à améliorer le quotidien des Palestiniens (rénovation de routes, ouvertures et modernisation points de passage pour limiter le temps d’attente et le confort des Palestiniens qui les empruntent…). Chacun de ces projets coûte plusieurs centaines de milliers de shekels.

Le cinéma de Jénine – Source : The Guardian

L’exemple de Jénine : qu’est devenue la capitale palestinienne du terrorisme de la Seconde Intifada, 10 ans après l’Opération Rempart ? Jénine, 2012, : une ville d’agriculture et de commerce sillonnée par quelques 5000 voitures  appartenant pour la plupart à des arabes israéliens qui viennent faire leurs courses dans les supermarchés de la ville et profitent des terrasses de café et de restaurants dont elle recèle.

Tous les articles sur le sujet en cliquant ici.

Partager:

Comments: