Le Processus de Recrutement et d’Incorporation

Informations Pratiques > Rejoindre Tsahal > Le processus de Recrutement et d’incorporation

1. Généralités
2. Étape 1 : L’inscription, ou ‘Tsav Rishon’
3. Étape 2 : L’incorporation, ou ‘Guious’
4. Les classes, ou ‘Tironout’

1. Généralités

Le processus de recrutement et d’incorporation comprend 2 étapes :

  • L’inscription pour l’enrôlement, (hébreu : צו ראשון, ‘Tsav Rishon’)
  • L’incorporation (hébreu : גיוס, ‘Guious’)

Quand s’enrôler ?

Tout d’abord, un nouvel immigrant ne peut être convoqué pour le Tsav Rishon que 6 mois après son alyah, et incorporé 12 mois après son alyah. Si après six mois il ne reçoit pas de convocation, il est alors en droit de se rendre au centre d’incorporation (‘bakoum’) sans convocation. Il est également possible de faire avancer sa date d’incorporation dans l’armée en déposant une demande spéciale au bureau de recrutement de l’armée.

Le choix d’une date pour s’enrôler est une décision importante.

Certes, il est utile d’avoir au préalable une connaissance de base de l’hébreu avant l’incorporation, bien que l’armée organise des cours d’hébreu de 3 mois au début du service militaire (voir Mihvé Alon).

Il est recommandé aux nouveaux immigrants d’accomplir leur service militaire tant qu’ils bénéficient encore des privilèges inhérents à leur statut.

Retour en haut de page

2. Étape 1 : L’inscription, ou ‘Tsav Rishon’

Lors de la première visite au bureau de recrutement (hébreu : לשכת הגיוס, ‘Lishkat HaGuious’), il faut se munir des documents suivants :

  • convocation et ordre de recrutement, appelé « convocation au tsav rishon » ;
  • carte d’identité ;
  • carte d’immigrant ;
  • passeports (même périmés) pour justifier des visas et des dates d’arrivée dans le pays ;
  • diplômes et autre documents prouvant le niveau d’instruction et de formation professionnelle (original + copies à remettre) ;
  • permis de conduire le cas échéant.

Le candidat doit alors passer une série de tests, examens et entretiens, détaillés ci-après.

Entretien

Lors de l’entretien, le candidat donnera des renseignements sur sa situation familiale afin que puisse être précisée la catégorie à laquelle elle appartient :

  • Son statut familial : marié, célibataire, sans famille en Israël, etc.
  • S’il est enfant unique, il ne sera pas envoyé dans une unité combattante sans l’assentiment de ses parents. Ceci est également valable pour les membres de familles endeuillées, c’est-à-dire les familles dont l’un des membres du premier degré uniquement a perdu la vie à l’armée.
  • Ses qualités et expériences antérieures : études, langues, activités extrascolaires…

Examen d’hébreu

L’entretien contient entre autres un examen d’hébreu.  Le niveau de lecture, d’écriture et de compréhension est testé. L’examen est le même pour les israéliens et les nouveaux immigrants. Il est possible de demander à repasser l’examen après quelques mois suite à une mauvaise première tentative.

En fonction du niveau d’hébreu du candidat, l’armée décide de donner ou non 3 mois de cours d’hébreu dans la base militaire de Mihvé Alon. Beaucoup de nouveaux immigrants qui choisissent de s’enrôler passent donc le début de leur service dans la base de Mihvé Alon au nord du pays pour apprendre l’hébreu. Cette base est spécialisée dans l’accueil des nouveaux immigrants dans l’armée, et généralement les mois passés là-bas laissent de très bons souvenirs aux soldats.

Une meilleure connaissance de l’hébreu peut permettre d’être affecté à une tâche plus intéressante.

Examen médical

Il détermine l’état de santé et le profil médical du futur soldat. On tient compte des faits suivants :

  • Le candidat a été gravement malade dans le passé.
  • Il suit un traitement médical.
  • Il a subi une opération significative.
  • Il souffre de troubles psychologiques.

Le profil est une note sur 100 attribuée en fonction d’une échelle allant, de façon dégressive, de « apte au service dans une unité combattante » à « temporairement inapte au service » ou « inapte de façon définitive ». Cette note a donc une influence majeure sur l’affectation du futur soldat.

Par la suite, ce profil peut être modifié, mais la procédure est assez longue. Pour plus d’informations sur le profil médical, voir l’article détaillé Profil Médical.

Examen de Q .I…

Le candidat passera aussi un test de QI composé de plusieurs exercices. Si lors du test d’hébreu, son niveau est jugé trop faible, il aura la possibilité de passer une version condensée de ce test en français.

Attention,  les résultats de ce test interviennent très largement dans la détermination de l’affectation du soldat, surtout pour tous les rôles non physiques.

Demande de sursis

Le nouvel immigrant estimant que des problèmes personnels l’empêchent de réaliser son service militaire peut faire par écrit une demande de sursis (hébreu : בקשת דחיית מועד גיוס, ‘Bakashat Dhiat Moède Guious’), la première fois qu’il se présente au bureau de recrutement.

On accordera à sa demande toute l’attention requise. S’il a déjà reçu une date d’enrôlement officielle, elle est contraignante jusqu’à la réponse officielle à la demande de sursis. Il est recommandé de s’adresser au coordinateur de l’armée au Ministère de l’Intégration avant de faire la demande de sursis.

Pour tout problème personnel, il faut s’adresser au bureau de recrutement le plus proche.

Le candidat qui souhaite rejoindre des unités combattantes spéciales doit passer des tests d’aptitude physique et des tests psychologiques ainsi qu’un examen médical plus approfondi que l’examen médical obligatoire régulier.

Retour en haut de page

3. Étape 2 : L’incorporation, ou ‘Guious’

La recrue doit se rendre au centre d’incorporation (hébreu : בקו »ם, ‘Bakoum’) avec les papiers suivants : convocation (‘Tsav Guious’), carte d’identité ou passeport israélien, et un document où apparaissent ses coordonnées bancaires. Il doit également apporter un sac contenant des affaires personnelles pour 2 semaines.

Au cours de cette première journée au centre d’incorporation, la recrue reçoit ses uniformes et son matériel personnel, sa carte d’identité militaire (hébreu : תעודת חוגר, ‘Téoudat Hoguer), et des plaques à son nom.

Lors de cette première journée, il rencontre aussi un officier de sélection (hébreu : קצין מיון, ‘Katzin Mioun’) qui a pour tâche d’affecter les recrues aux différents corps d’armée.

Les affectations sont attribuées selon les critères fixés par l’armée (âge, profil physique, résultats aux tests psychotechniques, diplômes, etc.). Toute recrue est orientée de préférence vers le corps qui a le plus besoin de personnel.  Pour les combattants, la recrue devra indiquer trois possibilités  en indiquant celle qui a sa préférence.

 Quelques points importants :

  • il est possible de ne recevoir son affectation finale qu’à la fin des classes, ‘Tironout’.
  • pour la recrue qui s’est portée volontaire pour une unité combattante, son recrutement comprendra des étapes supplémentaires : tests d’endurance, tests d’intelligence, examens médicaux spéciaux. On testera aussi sa motivation. Le succès à ces tests lui permettra directement d’être orienté  vers les classes de cette unité. En cas d’échec, elle rejoindra les classes d’une autre unité.

Retour en haut de page

4. Les classes, ou ‘Tironout’

La période des classes (hébreu : טירונות, ‘Tironout’), brusque passage de la vie civile à la vie militaire, est souvent une épreuve difficile.

Cette expérience est partagée par toutes les recrues, hommes et femmes, appartenant à toutes les unités, combattantes ou non. Néanmoins, les difficultés imposées varient selon l’âge, le sexe, l’état de santé, et l’unité dans laquelle on sert.

Cet entraînement, qui s’effectue parfois dans des conditions rigoureuses, poursuit un double but :

  • inculquer les principes et les valeurs de l’armée israélienne
  • développer l’esprit de groupe et l’entraide chez des jeunes venus d’horizons très différents.

Les classes se composent de cours de premiers secours, d’éthique, d’histoire, du maniement des armes, de l’apprentissage de la discipline, de gardes, etc. La routine de cette expérience et de temps à autre rompue par des conférences, ou des excursions.

Pour plus d’informations sur votre recrutement, vous pouvez appeler le centre de recrutement au: +972-(0)37388888

Pour plus d’informations sur les classes, voir l’article détaillé ‘Tironout’.

Retour en haut de page

Photos : Nellu Cohn, extraits du livre « TZAHAL »

Partager: