« Soldat Seul »

Informations pratiques > Rejoindre Tsahal > Soldat seul

1. Qui est « soldat seul » (hébreu : חייל בודד, ‘Hayal Boded’) ?
2. Comment se loger pendant son service lorsqu’on est « soldat seul » ?
3. Aides financières complémentaires de l’armée au « soldat seul »
4. Aides financières du gouvernement pour le « soldat seul »
5. Quand le « soldat seul » a-t-il le temps de s’occuper de tout cela ?
6. Autres privilèges Inhérents au statut du « soldat seul »
7. Autres avantages offerts par l’armée aux soldats du service actif, seuls ou non, Uniquement en Uniforme

Outre les informations données sur cette page, chaque futur soldat seul est invité à entrer en relation avec l’organisation Nefesh Be Nefesh, spécialisée dans l’aide aux soldats. Elle pourra notamment l’accompagner dans ses démarches d’incorporation à l’armée, le suivre tout au long de votre service et lui permettre de toucher une bourse au début de celui-ci.

1. Qui est “Soldat Seul” (hébreu : חייל בודד, ‘Hayal Boded’) ?

Le statut de soldat seul est le statut attribué aux soldats dont les parents vivent en dehors d’Israël au moins 9 mois par an. Ce statut offre une série de droits et privilèges.

L’armée israélienne aide les soldats seuls qui ne reçoivent pas de soutien financier de la part de leurs parents pendant leur service. Ces soldats peuvent être :

  • des soldats dont les parents ont émigré à l’étranger ;
  • des nouveaux immigrants venus sans leurs parents ;
  • des orphelins ou des soldats n’ayant plus de contact avec leur famille.

Retour en haut de page

2. Comment se Loger Pendant son Service lorsqu’on est “Soldat Seul” ?

Contrairement à la plupart des israéliens qui rentrent chez leurs parents en fin de semaine, les soldats seuls n’ont a priori pas de solution de logement au cours de leur service. Pour remédier à cela, l’armée propose au soldat seul de choisir l’une des 4 solutions de logement suivantes :

A. Maison du Soldat (hébreu : בית החייל, ‘Beit HaHayal’)

Ces maisons sont financées par l’Association pour le Bien-être du Soldat (hébreu : האגודה למען החייל, ‘HaAgouda Lemaan HaHayal’). Le soldat seul a la possibilité de se loger gratuitement dans ces maisons collectives. Les repas sont pris en charge, et des machines à laver sont mises à disposition.

Après la fin de son service militaire, le soldat peut demander de continuer à vivre gratuitement dans l’une de ces maisons pendant 30 jours. Pendant les permissions de plus longue durée, les congés, ou les fêtes, le soldat a le droit de demander de rejoindre une Beit HaHayal, sur présentation d’une attestation de soldat seul (hébreu : תעודת חייל בודד, ‘Teoudat Hayal Boded’), de la carte d’identité militaire, et de l’attestation de congés.

Ces maisons sont ouvertes 24 h sur 24 et 7 jours sur 7, à l’exception celle de Jérusalem qui ferme du vendredi à partir de 14h jusqu’au dimanche suivant à 8h.

B. Le kibboutz

Cette solution est principalement destinée aux soldats qui font leur service en base fermée et qui ne rentrent que le week-end. C’est au kibboutz que revient la responsabilité de fournir au soldat de la nourriture, des machines à laver, une cuisinière, une chambre meublée, et des sanitaires (toilettes et douche).

Le soldat qui choisit cette solution reçoit en outre une bourse de 150 shekels. Enfin, le soldat combattant logeant dans un kibboutz reçoit obligatoirement une chambre pour lui seul.

C. Appartements de l’armée

Ces appartements sont subventionnés par l’Association pour le Bien-être du Soldat et sont éparpillés sur l’ensemble du territoire. Ces appartements sont meublés et équipés de sorte à permettre au soldat de vivre dans de bonnes conditions pendant la période de son service militaire. Le soldat ne paye ni loyer, ni charges, ni taxes. En revanche, il a pour seul devoir de conserver en l’état les équipements qui lui sont mis à sa disposition dans l’appartement. A cet effet, il est sujet à deux visites par an de soldats responsables de la bonne tenue de l’appartement.

D. Location d’appartement de manière indépendante

Le soldat, s’il choisit de vivre dans un appartement indépendant, peut faire la demande de recevoir de Tsahal une aide financière afin de l’aider à payer son loyer et les charges (taxes, eau, gaz, électricité et entretien de l’immeuble).

Pour recevoir cette aide, le soldat doit  déposer une demande auprès de sa ‘Mashakit Tash’, qui est une soldate remplissant le rôle d’une assistance sociale à l’armée (chaque soldat est affilié à une assistante sociale de son unité).

Le soldat doit présenter son contrat de location, son attestation de soldat seul, et attendre la validation de sa demande. Une fois la demande acceptée, le soldat reçoit chaque mois et pendant toute la durée de son service, un complément financier de la part de l’armée, plafonné cependant à 1046 shekels par mois. A moins que le soldat paye un loyer inférieur à 1000 shekels, il aura droit à toucher les 1046 shekels, et ce quelque soit le prix de son loyer. En effet, la règle prévoyant qu’un soldat payant un loyer supérieur à 1800 shekels par mois ne reçoit pas d’aide de l’armée a été supprimée. Si le contrat prévoit un versement anticipé, l’armée couvrira à l’avance les six premiers mois de location. La demande est à renouveler à chaque nouvelle signature d’un contrat de location.

De plus les soldats ne payent qu’un petit pourcentage, voire sont exemptés de la taxe d’habitation (Arnona) pendant leur service et les 4 mois qui suivent la fin de leur service. Pour en être exempté, ils doivent se rendre à la mairie et présenter l’attestation de soldat seul et l’attestation de service (hébreu : אישור קצין העיר, ‘Ishour Katsin HaYir’) délivrées par l’officier municipal ou Katsin HaYir.

Enfin, le soldat reçoit un complément d’aide mensuel de 352 shekels de la part du Ministère de l’Intégration et d’environ 400 shekels de la part du Ministère de la Construction et du Logement, ce qui porte le total de l’aide au loyer potentielle à environ 1800 shekels par mois. Les procédures à suivre pour recevoir ces subventions sont décrites ci-après, dans la partie Aides Financières du Gouvernement pour le Soldat Seul ?

Retour en haut de page

3. Aides Financières Complémentaires de l’Armée au “Soldat Seul”

  • Une allocation mensuelle (en plus du salaire régulier) ou ‘ma’anak boded’ (מענק בודד), d’un montant égal à celui de la solde d’un simple soldat et qui peut être augmentée si, pour raison de santé, le soldat observe par exemple un régime alimentaire particulier. Par exemple, si le salaire traditionnel du soldat est de 350 shekels par mois, le ma’anak boded est de 350 shekels également et le salaire du soldat seul sera de 700 shekels par mois.
  • Petite somme d’argent au soldat seul qui se marie, équivalant à la moitié de la solde d’un simple soldat. Ce don unique est remis par l’officier responsable des conditions de service des soldats, le Katsin Tash, et vient en sus de la somme (un don unique) que perçoit tout soldat qui se marie, soit un mois de solde.

Retour en haut de page

4. Aides Financières du Gouvernement pour le “Soldat Seul”

Avantages du Ministère de l’Intégration (hébreu : משרד הקליטה, ‘Misrad HaKlita’)

En plus du panier d’intégration (hébreu : סל קליטה, ‘Sal Klita’), que tous les nouveaux immigrants reçoivent au cours des huit premiers mois en Israël, les soldats seuls obtiennent 352 shekels chaque mois du ministère de l’intégration. Il suffit d’en faire la demande directement au auprès d’une conseillère du ministère de l’intégration, munis de la carte d’identité militaire (hébreu : תעודת חוגר, ‘Téoudat Hoguer), son certificat de nouvel immigrant, d’attestation de soldat seul et de l’attestation de service dans Tsahal. Ces deux derniers documents sont délivrés par l’officier municipal, le Katsin HaYir.

Avantages du Ministère de la Construction et du Logement (hébreu : משרד השיכון והבינוי, ‘Misrad HaShikoun VéHaBinouy’)

Le soldat seul peut obtenir du Ministère de la construction et du logement une allocation allant jusqu’à 424 shekels par mois selon la ville où loge le soldat. Cette demande d’allocation doit être renouvelée chaque année. Il suffit de se rendre au bureau du Ministère de la Construction et du Logement de votre ville et d’en faire la demande.

Retour en haut de page

5. Quand le “Soldat Seul” a-t-il le temps de s’occuper de tout cela ?

Chaque soldat seul dispose d’un jour par mois de “commissions”  (hébreu : יום סידורים, ‘Yom Sidourim’) pour se rendre dans les administrations et réclamer ces aides et régler ses problèmes administratifs (banque, demande d’attestations, rendez-vous administratifs, etc.). Ces jours de commissions ne sont pas des jours de vacances, et il est recommandé d’en faire bon usage.

Retour en haut de page

6. Autres Privilèges Inhérents au Statut du “Soldat Seul”

A l’occasion des Fêtes

Le soir de Rosh Hashana et de Pessah, le soldat seul reçoit une somme d’argent sous forme de bons d’achat afin qu’il puisse passer les fêtes dignement. Ces bons sont utilisables dans une cinquantaine de magasins où l’on trouve de la nourriture, des vêtements ou du nécessaire de maison. Le bon d’achat est de 250 shekels pour chacune des deux fêtes.

Droit de travailler

S’il en fait la demande, le soldat seul peut recevoir très facilement un permis de travail, afin de pouvoir travailler en même temps que son service. Ce permis est généralement délivré très difficilement, sauf pour le soldat seul.

Permissions spéciales, visites à l’étranger et financement d’un billet d’avion pour rendre visite à ses parents

  • Rendre visite à ses parents à l’étranger (hébreu : חופשה מיוחדת, ‘Houfsha Meyuhedet’)

Si les parents du soldat résident à l’étranger, il a droit à 30 jours supplémentaires pour partir à l’étranger. Le soldat seul peut demander à l’armée de lui financer un billet d’avion pour aller voir ses parents à l’étranger une fois pendant son service militaire.

Selon les conditions de service du soldat, il pourra recevoir ce billet d’avion après 8 mois de service, 12 mois, ou après avoir accompli la moitié de son service.

L’importance de l’aide sera fonction du grade du soldat et de son type de service. Un soldat combattant aura droit pour un voyage à 100% de participation au prix du billet, le soldat servant dans une unité « d’aide au combat » à 66% du prix du billet, et tout autre soldat à une participation partielle de l’armée au frais du billet de retour du soldat. Toutefois, les soldats dont le billet n’est pas entièrement subventionné par l’armée peuvent faire une demande spéciale de subvention auprès de l’assistance sociale de leur unité (‘Mashakit Tash’), qui est acceptée de manière quasi-systématique.

  • Permission exclusive

En cas de difficultés financières importantes, ou d’un problème personnel grave, le soldat seul est en droit de demander cette permission exclusive afin d’avoir le temps de régler ce problème.

Les 5 premiers jours de cette permission sont comptés comme une permission normale.

  • Permission exclusive pour Shabbat

Le soldat seul peut demander de sortir plus tôt le vendredi avant Shabbat ou avant une fête (il a le droit d’exiger d’arriver chez lui avant midi). Ceci a pour but de lui permettre de se préparer et faire les courses avant le début de la fête ou de Shabbat. Cette règle concerne les soldats en base fermée.

  • Permission lorsque les parents du soldat sont venus lui rendre visite en Israël

Un soldat dont les parents vivent à l’étranger a le droit à une permission si l’un des deux parents ou les deux viennent en Israël pour lui rendre visite. Il a droit à 4 jours tous les six mois, ou 8  jours par an.

Pour communiquer avec l’étranger

  • Dix aérogrammes gratuits pour la correspondance avec la famille à l’étranger pendant la période des classes (‘Tironout’) ;
  • Des minutes de téléphone vers l’étranger.

Un soldat seul qui a fait son alyah après l’âge de 16 ans et dont les parents sont restés à l’étranger doit en principe recevoir  une  carte de téléphone  par mois de 60 minutes par mois. Pour la recevoir, il doit s’adresser à l’assistante sociale de son unité (Mashakit Tash).

Pour faire ses courses

Un soldat seul a droit à 120 shekels par mois pour faire ses courses au Supersal (super marché) pour acheter de la nourriture, indépendamment de l’unité dans laquelle il sert ou du rôle qu’il remplit.

tsahal-soldat-seul

Retour en haut de page

7. Autres Avantages Offerts par l’Armée aux Soldats du Service Actif, Seuls ou non, Uniquement en Uniforme

  • trains et autobus gratuits, sur présentation de la carte d’identité militaire ;
  • ramassage par des véhicules de l’armée circulant sur les routes ;
  • achats à prix réduit au magasin pour les soldats, le ‘Shekem’ ;
  • contrats téléphoniques spéciaux, à prix réduit, chez les trois grands opérateurs téléphoniques israéliens ;
  • achats à prix réduit des billets de cinéma ou de spectacle au bureau de l’officier municipal ;
  • les permissionnaires peuvent manger et dormir à prix réduit dans les foyers du soldat ;
  • certains kiosques et restaurants accordent une réduction aux soldats du service actif, il est toujours utile de demander !
  • si des circonstances particulières le justifient, Tsahal peut répondre positivement à la demande présentée par un soldat avant son incorporation, de servir près de son foyer.

Retour en haut de page

Partager: