Guerre des Six Jours (1967)

Tsahal au passé > Guerres et Opérations > Guerre des Six Jours

L’Opération Focus pendant la Guerre des Six Jours permit à Israël d’achever la supériorité aérienne sur l’Egypte

La Guerre des Six Jours en six points :

1. La Guerre des Six Jours (hébreu : מלחמת ששת הימים, ‘Milhemet Sheshet HaYamim’) fut la première grande tentative des pays arabes de détruire Israël depuis 1948. Elle opposa du 5 au 10 juin 1967 Israël à une coalition de 4 pays arabes : l’Égypte, la Jordanie, la Syrie et l’Irak.

2. Le 7 avril, un incident mineur à la frontière israélo-syrienne dégénéra en une bataille aérienne au-dessus du Golan, au cours de laquelle six avions syriens Mig-21 furent abattus au-dessus du lac de Tibériade. Pendant les mois d’avril et mai, la situation se tendit avec l’Égypte qui avait conclu un traité de défense avec la Syrie. Le point culminant de ces tensions fut atteint le 22 mai, lorsque le président égyptien décida d’interdire aux navires israéliens le droit de pénétrer dans le détroit de Tiran, ce qui, pour Israël, constituait un casus belli.

3. La guerre fut déclenchée par Israël en tant que guerre préventive lorsqu’une attaque de l’Égypte se fit imminente. Les premières heures de la guerre ont été marquées par l’Opération Focus qui permit la destruction de la majeure partie des forces aériennes égyptiennes en l’espace de 3 heures.

4. L’essentiel de l’effort de guerre israélien fut concentré sur le front égyptien, et l’intention israélienne n’était pas d’attaquer la Jordanie. Un message fut transmis à cet effet au Roi de Jordanie, demandant à la Jordanie de rester neutre, mais l’armée jordanienne qui était sous commandement égyptien reçu l’ordre d’ouvrir le feu.

5. A l’issue de six jours de combats intenses sur trois fronts, les forces israéliennes avaient conquis le désert du Sinaï et la bande de Gaza au sud, Jérusalem-Est et la Judée-Samarie à l’est et le plateau du Golan au nord.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la Guerre des Six Jours.

Partager: