Obtenir son baccalauréat à l’armée, une porte d’entrée dans la vie civile

Depuis quelques années, Tsahal donne la possibilité aux soldats n’ayant pas terminé le lycée de passer l’épreuve du baccalauréat à la fin de leur service militaire. Cette formation nommée “Tagat” (תג”ת en hébreu, initiales de Certificat d’Études Secondaires) permet aux soldats d’avoir un diplôme en main avant leur entrée dans la vie civile. Nous nous sommes entretenus avec la lieutenant Michal, commandante de la formation.

“Le cours Tagat permet aux soldats de finir leurs 12 années d’études secondaires et de recevoir le diplôme du baccalauréat” explique la lieutenant Michal. Durant 5 mois, les participants suivent les cours de 6 matières différentes : mathématiques, anglais, géographie, éducation civique, compréhension de texte et rédaction. S’ajoutent aux cours magistraux plusieurs sorties dont une à la Cour suprême d’Israël et une autre à la Knesset. Les soldats qui suivent cette formation la voient comme une porte d’entrée dans la vie civile, pour commencer des études ou obtenir un emploi. La lieutenant Michal affirme qu’ils ont “une réelle motivation à être là, ils la considèrent [la formation] comme un cadeau que l’armée leur fait.”

Cette formation est ouverte aux soldats de toutes les unités de Tsahal. Les cours se déroulent du dimanche au jeudi, de 8h du matin jusqu’à tard le soir. “Une des difficultés majeures est de motiver des soldats n’ayant pas fini le lycée à étudier 12 heures par jour voire plus. Mais d’un autre côté, c’est très satisfaisant de pouvoir leur donner les outils nécessaires pour finir ce cours, même lorsqu’ils ne se sentent pas capables d’y arriver” confie la lieutenant Michal. 

Au sein du corps professoral, chacun occupe un poste différent. Certains sont enseignants, d’autres construisent le programme éducatif, d’autres forment les enseignants. “En tant que commandante de la compagnie, je suis responsable du bon déroulement de la formation et de ce qui se passe en son sein.” Aujourd’hui la formation accueille plus de 130 soldats venus de toutes les unités de Tsahal avec un but précis : obtenir le diplôme du baccalauréat.


Share:


Comments: