Tsahal lance un exercice de grande envergure à la frontière nord

L’exercice “Or Hadagan” a pour but de préparer nos soldats aux menaces auxquelles Israël est confronté à sa frontière nord. “Cela ne suffit plus d’être forts,” confie un haut gradé, “nous devons être préparés à répondre aux défis auxquels nous faisons face”.

Aujourd’hui, Tsahal lance “Or Hadagan”, le plus grand exercice de ces 19 dernières années. Durant les dix prochains jours, cet exercice rassemblera des réservistes, une vingtaine de brigades (dont l’infanterie, l’armement, l’artillerie et régionale), le Corps de Collecte de Renseignements, l’Armée de l’Air, la Marine, la branche des renseignements militaires, le Commandement du Front Intérieur, et beaucoup d’autres.

targas

Les différentes troupes seront formées pour réagir aux situations inattendues. “L’ennemi se développe militairement, apprenant et comprenant le combat” confie-t-il. “Il y a une menace importante pour Tsahal et particulièrement pour le Front Intérieur”.

%d7%94%d7%aa%d7%9e%d7%95%d7%a0%d7%94

“Or HaDagan”, ou littéralement “Lumière de Dagan” (en souvenir du général de division Meïr Dagan qui a mené cet exercice il y a 20 ans) est un exercice unique en son genre qui implique tous les soldats jusqu’aux plus hauts gradés de Tsahal. Pendant que les forces armées amélioreront leurs tactiques de combat, le Commandement du Front Nord et l’état-major planifieront les stratégies et les opérations militaires.

%d7%90%d7%95%d7%93%d7%95%d7%aa-%d7%a4%d7%a6%d7%9f

Tout au long de l’année dernière, le général de division Yossi Bachar a construit et élaboré cet exercice en accord avec les objectifs de l’état-major et les besoins des Corps du Front Nord.

Dans le cadre de cet entraînement, l’Armée de Terre sera dispersée au sein des différentes divisions. De plus, grâce à ses drones, l’Unité d’artillerie “Sky Rider” apportera son aide aux différentes troupes.

dsc06567

Lors de cet exercice, la Marine assurera la défense du littoral en menant des missions spéciales. Les flottes sous-marines seront responsables de collecter des renseignements qui aideront par la suite les combattants.

Au sein des branches Technologie et Logistique, les soldats gèreront des situations d’urgence à l’aide de la technologie de pointe comme des véhicules autonomes et semi-autonomes, des robots transportant l’équipement (dont des nouvelles technologies utilisées pour la première fois sur le terrain).

targas1

“Tsahal est très avancé au niveau technologique, mais aussi en matière de combat et de collecte de renseignements” affirme l’officier. “Cet exercice en est une preuve. Nous savons nous adapter face aux défis présents dans la région Nord et face au Hezbollah”.

Rejoignez-nous sur Facebook et revivez en images les moments forts sur Instagram.


Partager:


Comments: