Ce qu’il faut savoir sur l’école antiterroriste Lotar

Le combat souterrain, les techniques d’infiltration et la robotique sont quelques spécialisations que l’école antiterroriste Lotar enseigne aux soldats de Tsahal. Ces instructeurs sont responsables de former toutes les unités de l’armée israélienne à combattre le terrorisme et sont aussi appelés pendant des opérations en cas de besoin.

L’école est divisée en plusieurs sections :

lotar-monkeys_fr

Unité de Sniper

Les snipers, ou tireurs d’élite, ont pour responsabilité principale de toucher des cibles à longue distance et de couvrir les escouades. Les soldats combattants qui servent dans les unités spéciales participent à un cours de dix semaines dans l’école antiterroriste Lotar. Les instructeurs de sniper doivent être extrêment précis et capables de se concentrer sous pression.

Combat souterrain

Les instructeurs qui enseignent les techniques de combat souterrain doivent d’abord compléter un cours de sept semaines durant lequel ils acquièrent des compétences spécifiques à ce type de combat. Une fois cette formation terminée, ils apprennent aux soldats à penser de façon créative, à agir rapidement et à anticiper l’inattendu.  

latak-jpeg-width463height309

 

Techniques d’infiltration

La mission de ces instructeurs est d’ouvrir les portes qui paraissent infranchissables pour les équipes qu’ils accompagnent durant les opérations. Ils identifient le type de porte auquel ils sont confrontés afin de savoir quels outils seront les plus appropriés pour s’infiltrer aussi rapidement que discrètement. Les nouvelles recrues qui viennent apprendre ces techniques participent à un cours de huit semaines durant lequel ils apprennent à prendre des décisions sous pression et à travailler de manière autonome. 

Escalade, descente en rappel et sauvetage (EDRS)

Les soldats qui participent à l’EDRS doivent avoir suivi une formation particulière et plus précisément arriver avec des compétence en escalade et en descente en rappel. L’EDRS est crucial au combat souterrain et lors d’opérations spéciales.

Robotique

Les soldats qui aiment jouer aux jeux vidéo souhaitent souvent rejoindre l’équipe robotique de Tsahal. Les instructeurs en robotique arrivent déjà avec des connaissances basiques en technologie et doivent être capables d’apprendre vite. Ils sont divisés en deux équipes : l’équipe opérationnelle et l’équipe éducative. Les soldats de cette première catégorie participent aux opération et assistent les escouades en utilisant des robots alors que l’équipe éducative enseignent aux combattant comment s’en servir.

robotika-jpeg-width557height418

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tir

Les soldats combattants, nouvelles recrues comme officiers, doivent tirer avec précision et rapidité. Les instructeurs de tir effectuent un cours de huit semaines avant d’enseigner aux soldats précision et rapidité. Ces instructeurs sont toujours sur le terrain afin d’enseigner aux soldats comme se servir de leurs armes selon le scénario.

L’Unité Antiterroriste 

Cette unité se spécialise dans l’enseignement de tactiques de combat antiterroriste. Ils entraînent les unités d’intervention d’urgence de Tsahal – qui sont en charge des situations complexes comme les libération d’otages. Cette unité inclut aussi les “singes”, qui au bout de 17 mois d’entraînement spécial, deviennent les experts de Tsahal en matière de combat en hauteur et durant les libérations d’otages. Cette unité porte le nom “singes” parce qu’ils ont l’habitude de descendre en rappel depuis les toits pour entrer par les fenêtres.

lotar-jpg-width542height362


Partager:


Comments: