Daech, le Hamas et le Hezbollah : la menace terroriste qui entoure Israël

Affecté par l’instabilité des pays limitrophes d’Israël et par le chaos du Moyen-Orient, Tsahal doit se tenir prêt à faire face aux menaces que posent les conflits de la région. Vu que la situation de nos pays voisins est en perpétuel changement, la tâche n’est pas toujours facile.

 

Daech au Sinaï

En 2011, plusieurs groupes salafistes islamistes se sont réunis dans la péninsule du Sinaï pour établir Jama’at Ansar Bayt al-Maqdis ou en français les Partisans de la Maison Sainte [Jérusalem]. Ils ont mené de nombreuses attaques terroristes contre des civils israéliens et contre des bases militaires de Tsahal. En novembre 2015,  ils ont prêté allégeance au leader de Daech, Abou Bakr al-Baghdadi, et se proclament aujourd’hui Wilayat Sinaï ou la Province du Sinaï de Daech en français.

isis in sinai

Ils sont entrés en conflit avec l’armée égyptienne et ont commis des attaques terroristes meurtrières, notamment contre un vol commercial en direction de Charm El-Cheikh. En dépit de leurs idéologies différentes, ils coopèrent aussi avec le Hamas qui leur fournit une assistance médicale, de l’équipement et les entraîne. Le Bataillon Caracal, l’unité combattante mixte de Tsahal postée à la frontière du Sinaï, est notre première ligne de défense face à la menace Daech.

 

Le Hamas

Fondé en 1987, ce groupe terroriste islamiste palestinien qui a imposé sa présence dans la bande de Gaza, aspire à s’étendre en Judée-Samarie. Ils se sont emparés du pouvoir en 2007 après de violents affrontements avec l’autorité palestinienne. Ils revendiquent fièrement la responsabilité de nombreux attentats-suicides, fusillades, tirs de roquettes et mortier ainsi que l’enlèvement de soldats et civils.

Tirs de roquettes depuis la bande de Gaza vers Israël

Tirs de roquettes depuis la bande de Gaza vers Israël

Le Hamas ne reconnaît pas le droit d’exister d’Israël. Leur but ultime est de créer un état palestinien islamique sur la totalité d’Israël, de Gaza à la Judée-Samarie. Leurs moyens d’action sont le Djihad et les attaques terroristes contre des civils. Le groupe investit également des millions de dollars dans la construction de tunnels terroristes sur le territoire israélien dans le but de mener des attaques et des enlèvements dans toutes les localités israéliennes frontalières. Les tunnels construits à la frontière égyptienne au Sinaï ont été utilisés pour faire passer des armes et des combattants. C’est par ces voies souterraines que le Hamas soutient, entraîne, et fournit une assistance médicale à Daech au Sinaï.

 

Le mouvement Khaled Ibn al-Walid

Le groupe Khaled Ibn al-Walid, anciennement connu sous le nom de la Brigade des martyrs de Yarmouk, ou Liwa Shuhada al-Yarmouk, est un groupe islamiste originaire du sud de la Syrie positionné à la frontière nord d’Israël. Il a été établi en 2012, majoritairement par des familles locales faisant partie de la révolution syrienne. En mai 2016, la Brigade des martyrs de Yarmouk a fusionné avec un autre groupe affilié à Daech pour former l’armée de Khaled Ibn al-Walid.

Ce groupe de l’EI opère dans la région sud du Golan syrien qui partage une frontière avec Israël et la Jordanie.  En mars 2013, ils se font connaître en prenant en otage 21 casques bleus philippins. Des violences éclatent souvent entre l’armée de Khaled Ibn al-Walid et d’autres groupes à la frontière du Golan notamment avec le groupe islamiste sunnite appelé Front Fatah Al-Cham.

Combats sur le plateau du Golan syrien

Combats sur le plateau du Golan syrien

Le Front Fatah Al-Cham

Ce groupe basé en Syrie s’est fait connaître en 2012 sous le nom de Jabhat al-Nosra. Affiliée à Al-Qaïda, il vise à renverser le régime d’Assad et à faire régner la loi islamique. En août 2016, Jabhat al-Nosra se sépare d’al-Qaïda et change de nom.

Le front Fatah Al-Cham livre régulièrement des combats avec l’armée syrienne et le Hezbollah chiite. Il lutte contre l’EI et d’autres groupes sunnites pour dominer la guerre civile. Les obus de mortier et les tirs de roquettes ont frappé les hauteurs du Golan et les batailles peuvent être facilement vues depuis les montagnes.

 

Le Hezbollah

Le Hezbollah est l’une des organisations terroristes les plus actives au monde. Basé au Liban, il est en majorité financé par son allié chiite, l’Iran. Dans la longue liste d’attaques du groupe terroriste figurent des détournements, des bombardements à grande échelle, la contrebande d’armes et des tirs de missiles sur des cibles civiles. Ils ont mené des attaques terroristes contre des juifs et israéliens à travers le monde notamment en Argentine, en Bulgarie et en Turquie.

Actuellement, le Hezbollah se concentre principalement sur la guerre civile en Syrie, dans laquelle il soutient le président syrien Bachar Al-Assad. En tant qu’allié idéologique d’Assad, le Hezbollah se bat contre le Front Fatah Al-Cham, Daech et d’autres groupes rebelles. Bien que la préoccupation première du Hezbollah soit la Syrie, il se vante de posséder un arsenal comptant au moins 100 000 roquettes prêtes à être tirées sur Israël.

 

Parade de la branche militaire du Hezbollah à Beyrouth

Parade de la branche militaire du Hezbollah à Beyrouth


Partager:


Comments: