Cette équipe peut construire un hôpital n’importe où en seulement 12 heures

À la suite du séisme qui a frappé le Népal en 2015, Tsahal a envoyé une équipe médicale de 122 professionnels médicaux, 45 médecins et 95 tonnes de matériel afin de construire un hôpital de campagne. L’hôpital a traité près de 1600 patients, performé 85 opérations et donné naissance à 8 bébés durant toute la mission humanitaire.

Tsahal a effectué des missions humanitaires similaires à Haïti et aux Philippines.

Gérer le chaos après de grands dégâts humains.

Lors de ces crises humanitaires, des équipes médicales indépendantes venant du monde entier sont arrivées pour aider les victimes comme ils le pouvaient. Le résultat fut désastreux. Des délégations sans expérience et à peine formées soignaient des milliers de patients.

Pour s’assurer que les hôpitaux de campagne soient bien équipés, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a commencé un programme qui autorise à certains hôpitaux de campagne seulement de fournir des soins médicaux durant des crises humanitaires.

EDN_9132

L’OMS a remarqué que Tsahal s’engageait à fournir des soins médicaux de grande qualité. Notre hôpital ainsi que 9 autres ont été sélectionnés pour faire partie de ceux pouvant fournir des soins médicaux lors de crises humanitaires (en cours de validation).

Afin d’être sélectionné, l’OMS a récemment envoyé une équipe pour observer un entraînement d’hôpital de campagne de Tsahal. L’exercice mettait l’accent sur les aspects logistiques de la construction de l’hôpital et sur la nécessité de fournir des soins médicaux sous une immense pression.

Quand on sauve des vies, chaque détail compte

L’hôpital de campagne peut traiter plus de 200 patients par jour et dispose de 12 postes pour les urgences médicales, 3 installations pour les opérations chirurgicales, une banque de sang, des laboratoires et de l’équipement d’imagerie médicale. La capacité de l’hôpital est similaire à celle d’un hôpital traditionnel.

EDN_9133

“Nous nous devons d’être complètement indépendants en termes de logistique,” explique le colonel et docteur Ofer Merin, commandant de l’hôpital de campagne de Tsahal (et responsable de l’unité des traumatismes au centre médical de Shaare Zedek à Jérusalem). “Nous devons gérer notre propre nourriture et l’électricité (solaire). Nous devons aussi savoir réparer notre propre matériel. Si quelque chose se déroule mal lors d’une mission humanitaire, nous ne pouvons pas dépendre des autres. Nous ne pouvons pas espérer trouver des ressources sur la scène, nous devons simplement trouver une façon pour gérer la situation.”

L’équipe de l’hôpital de campagne se focalise aussi sur la rapidité à laquelle un hôpital peut être bâti. Les catastrophes ne peuvent être prédites. Avant toute chose, il faut envoyer une équipe en charge d’analyser la zone et de déterminer les besoins immédiats.

EDN_9023

Une fois que l’équipe complète arrive, la moitié des membres commence à construire l’hôpital alors que l’autre soigne les victimes. La construction prend seulement 12 heures. Être rapide est crucial pour sauver des vies.

Après chaque mission ou exercice, l’équipe évalue leur travail afin de savoir ce qu’il faut améliorer.

“L’hôpital de campagne de Tsahal est un trésor militaire et national,” a dit le colonel et docteur Ofer Merin. “Nous continuerons à ajouter plus de personnels et développer nos capacités pour s’assurer que nous sommes en mesure de fournir les meilleurs soins médicaux possibles.”

 

Rejoignez-nous sur Facebook et revivez en images les moments forts sur Instagram.


Partager:


Comments: