Des photos aériennes montrent une base du Hamas construite grâce à l’aide humanitaire britannique

Les donations que la Grande-Bretagne a faites à l’organisation caritative chrétienne World Vision semblent avoir été utilisées par le Hamas pour construire l’une de ses 70 bases militaires à Gaza. Ces allégations émanent de l’arrestation de Mohamed Halabi le 15 juin 2016, un responsable de l’ONG qui est accusé d’avoir détourné 43 millions de dollars au profit du Hamas.

Gaza taza FN4La Grande-Bretagne qui avait fait donation de 80 000 dollars à l’ONG World Vision pour aider la population gazaouie ainsi que financer la construction d’infrastructures civiles et subvenir aux besoins médicaux et alimentaires ont atterris dans les poches des terroristes et ont été utilisés pour construire cette base.

“Dans ce complexe, nous avons identifié des infrastructures orientées vers le nord, en direction d’Israël qui peuvent servir de tour d’observation et de surveillance” a rapporté le lieutenant-colonel Peter Lerner, porte-parole de Tsahal. “Je peux aussi vous dire qu’en juin 2015, nous avons visé des sites faisant parties de ce complexe après qu’une attaque à la roquette ait frappée Israël.”

Construite à Jabalia, la troisième plus grande ville de la bande de Gaza, cette base militaire du Hamas, qui porte le nom de code “Palestine”, sert de site d’entraînement. Ce complexe de 600 mètres de long et de 200 mètres de large est située non loin des bâtiments résidentiels de Jabalia, comme le démontre cette photographie aérienne rendue publique.

L’enquête a démontré que Halabi, le responsable palestinien de la branche de World Vision à Gaza, a détourné 60% des fonds de l’ONG au profit des activités terroristes du Hamas. Les 43 millions de dollars qui devaient servir à l’agriculture, aux besoins des handicapés et au service public de la santé ont été détournés par le Hamas pour acheter des armes, construire des bases militaires et pour financer la construction des tunnels transfrontaliers, qui ont été utilisés dans le passé pour kidnapper des soldats de Tsahal et organiser des attaques contre Israël.

Ce n’est pas la première fois que le Hamas détourne des fonds humanitaires pour financer ses activités terroristes. L’aide internationale pour Gaza a atteint des records sans précédent; malgré les matériaux et fonds entrant dans la bande de Gaza, seulement 23% des maisons palestiniennes endommagées lors du dernier conflit entre le Hamas et Israël ont été reconstruites. Au lieu de développer la bande de Gaza, le Hamas dépense des centaines de milliers de dollars par mois dans la construction de tunnels terroristes et dans son armement, ce qui met la vie des civils gazaouis en danger.

 

Rejoignez-nous sur Facebook et revivez en images les moments forts sur Instagram.


Share:


Comments: