Baisse de 30% des attaques terroristes en 5 mois

Alors que Tsahal renforce sa stratégie antiterroriste, nous avons constaté une augmentation d’armes saisies et de fermetures d’ateliers de fabrication d’armes; Tsahal a fermé 27 ateliers de fabrication d’armes, saisi plus de 235 armes et intercepté des transferts de fonds terroristes. Cette semaine les forces de sécurité ont saisi deux machines destinées à la fabrication d’armes à Naplouse; six autres machines similaires avaient déjà été saisies en 2016 à Ramallah et Naplouse. Le 31 juillet, Tsahal et les forces de sécurité israéliennes ont arrêté un important trafiquant d’armes, Mahayub Borhan Rashad Knaza, représentant de la sécurité palestinienne. Voici quelques mesures que nous avons prises afin d’éradiquer les attaques terroristes commises par des “loups solitaires” et mettre fin au trafic illégal d’armes en Judée-Samarie.

Fermeture des ateliers de fabrication d’armes.

Depuis début 2016, Tsahal et les forces de sécurités israéliennes ont fermé 27 ateliers servant à la production d’armes en Judée-Samarie. Sept de ces machines ont été découvertes à Naplouse où plus tôt cette semaine, un important trafiquant d’armes a été arrêté. Ces ateliers illégaux, cachés à travers la Judée-Samarie, servent à fabriquer des armes qui sont ensuite utilisées dans des attaques contre des Israéliens.

9ce71a09-3d89-4778-ba25-e88078ce0f52-240x160

e3b6ccc8-c77a-49d3-b35c-d3919a39bb41-240x160

Fermeture des laboratoires servant à construire des bombes

En plus des usines de fabrication d’armes, d’autres ateliers sont aussi utilisés comme laboratoires où des bombes sont conçues pour ensuite être distribuées aux terroristes. Le 25 janvier, des soeurs jumelles ont été arrêtées pour détention de bombes artisanales. Elles ont admis vouloir les utiliser dans une attaque terroriste contre des Israéliens. Le 23 décembre, nous avons découvert à Abu Dis un laboratoire rempli d’explosifs et matériaux utilisés pour créer des ceintures explosives. Plus récemment, un homme a été arrêté pour tentative d’attaque à la bombe dans un tram à Jérusalem. En fermant ces laboratoires, moins d’armes et explosifs atterrissent dans les mains de terroristes.

Retirer les armes des rues

Depuis janvier 2016, plus de 235 armes illégales ont été saisies en Judée-Samarie. Certaines ont été utilisées dans des fusillades contre des civils israéliens ainsi que des soldats. D’autres ont été saisies lors d’opérations qui avaient pour but d’empêcher de futures attaques et fusillades. Retirer ces armes des villes et villages palestiniens permet de diminuer le nombre de victimes israéliennes et de combattre le terrorisme à sa source. Le prix d’une arme artisanale se situe entre 670 et 3400 euros.

proxy

Démantèlement de trafics d’armes et cellules terroristes

Le 19 juillet, une opération conjointe a permis de démanteler un grand trafic d’armes. Cinq fusils d’assaut de type M16 et 20 pistolets ont été saisis. De plus, les forces de sécurité ont intercepté des transactions financières vers la Judée-Samarie qui devaient être utilisées pour financer des cellules terroristes dans cette zone. En effet, le 20 janvier 2016, une cellule terroriste affiliée au Hezbollah a été démantelée à Tulkarem. Le 5 juillet 2016, les forces de sécurité israéliennes ont intercepté des transferts d’argent du Hamas vers la Judée-Samarie qui devaient servir à financer la création de cellules terroristes. Plus récemment, le 1er août, d’autres transferts d’argent destinés à une cellule terroriste du Hamas dans la région Binyamin ont été interceptées.

WhatsApp-Image-20160720

Tsahal et les forces de sécurité israéliennes se mobilisent pour combattre le terrorisme à sa source et protéger les Israéliens contre toute attaque terroriste.

 

Rejoignez-nous sur Facebook et revivez en images les moments forts sur Instagram.


Partager:


Comments: