L’aide internationale pour Gaza augmente tout comme la construction des tunnels terroristes du Hamas

Le gouvernement palestinien a reçu 1,409 milliards de dollars pour financer la reconstruction de la bande de Gaza. Le taux de chômage y est de 41% au total et de 60% pour les titulaires d’un diplôme universitaire. Malgré une augmentation des fonds internationaux qui sont entrés dans Gaza en 2016, la politique du Hamas (l’organisation radicale qui gouverne à Gaza) n’a pas influencé le développement économique.

Alors que de nombreuses aides financières entrent à Gaza, les activités terroristes sont en augmentation. Depuis la fin du conflit entre Israël et Gaza en 2014, les terroristes ont tiré depuis la bande de Gaza 89 roquettes. En 2016, 13 de ces roquettes sont tombées en Israël, ce qui représente une forte baisse comparée aux 4500 roquettes tirées par le Hamas durant le dernier conflit vers des zones habitées par des civils israéliens, mettant ainsi la vie de 70% d’israéliens en danger.

rocket-attack-banner

Lors du dernier conflit, des dizaines de milliers d’israéliens vivant à la frontière sud ont vécu sous la menace des tunnels terroristes du Hamas. Tsahal a découvert et détruit 32 tunnels durant la dernière opération. En 2016, Tsahal a détruit 2 tunnels supplémentaires qui entraient en territoire israélien.

Selon le porte-parole de Tsahal, le lieutenant-colonel Peter Lerner, “ces tunnels remplissent une mission : attaquer Israël. Le Hamas construit intentionnellement ces tunnels dans des zones où vivent des civils.”

Le Hamas dépense des centaines de milliers de dollars chaque mois pour les infrastructures de ces tunnels. La construction de ceux-ci nécessite une importante main-d’oeuvre ; le Hamas utilise 1000 personnes pour creuser ces voies souterraines le plus vite possible. Le but principal de cette organisation islamique est d’augmenter son arsenal d’armes et d’agrandir son réseau souterrain alors que seulement 23% des maisons palestiniennes ont été reconstruites.  

Hamas-tunnel
tunnel

Chaque tunnel coûte approximativement 3 millions de dollars. Dans un article récemment paru dans le New York Times, un Gazaoui de 23 ans, Akram, a rapporté qu’il y a “une ville de Gaza souterraine alors que sur le sol, nous n’avons rien.”

gifnewnewnew-1

Rejoignez-nous sur Facebook et revivez en images les moments forts sur Instagram.


Partager:


Comments: