Au-delà du spectre de l’autisme

Le programme de Tsahal “Roim Rachok”, qui a pour objectif d’intégrer des soldats atteints du trouble du spectre autistique, se développe au sein du Corps de l’Armement. Ces hommes disposent d’une excellente mémoire visuelle ainsi qu’un énorme désire d’apprendre et de travailler” a rapporté le commandant Yitzchak, commandant de du département d’opto-électronique.

L’année 2016 marque un nouveau début dans Tsahal. Le Corps de l’Armement accueille ses huit premiers volontaires atteints d’autisme. Ces nouvelles recrues qui font partie du programme “Roim Rachok” se sont vues proposer des postes au sein de l’armée. Après avoir évalué et interviewé 70 candidats, seulement huit hommes ont été sélectionnés pour faire partie du programme qui a débuté en novembre 2015.

autism-1

“C’est incroyable de voir le progrès que ces hommes ont accompli”, a dit le commandant Yitzchak. “Lorsqu’ils sont arrivés le jour de leurs entretiens, ils étaient timides et comprenaient à peine les fils et les outils devant eux. Aujourd’hui, ils travaillent exactement comme leurs collègues”.

autism-2

Dans le cadre de cette  initiative dont le but est d’intégrer ces volontaires, ils ont développé des compétences sociales ainsi que des compétences spécialisées. En plus d’avoir appris à gérer des activités routinières comme prendre le bus, ils ont participé à des cours de yoga pour se détendre. Quatre d’entre eux servent en tant que techniciens optiques et quatre autres en tant que techniciens électroniques. L’objectif voulu étant de rendre ces volontaires le plus à l’aise possible dans leur lieu de travail, aussi bien à l’armée qu’après l’armée.

autism-3

Le 30 juin marquera une date importante dans le futur de ces soldats. En effet, ce sera le jour où, pour la première fois, ils porteront leurs uniformes de Tsahal. “Je veux simplement être comme tout le monde”, a dit Omer K., l’une des futures recrues du groupe. “Je suis très excité à l’idée d’enfiler l’uniforme.”

Le projet donne aussi de l’espoir à leurs parents. Étant donné que les camarades de leurs enfants servent dans l’armée, ce programme leur offre la même opportunité. La fierté que leurs parents ressentent en voyant leurs enfants servirent le pays avec leurs camarades est quelque chose qu’ils n’avaient jamais imaginé.

autism-4

Le commandant Yitzchak a ajouté, “Ce projet crée un environnement favorable pour les volontaires ainsi que pour Tsahal. Alors que ces jeunes atteints d’autisme apprennent un métier, nous recevons des jeunes expérimentés, efficaces et motivés.”

Rejoignez-nous sur Facebook et revivez en images les moments forts sur Instagram.


Share:


Comments: