Tsahal démantèle une cellule du Hamas à Jérusalem et à Hébron

Autorisé à la publication: tout au long du mois de décembre, le Shabak, Tsahal et la Police israélienne ont démantelé une cellule terroriste du Hamas opérant depuis Jérusalem et Hébron. Les membres de la cellule prévoyaient d’enlever et d’assassiner un citoyen israélien, et de garder son corps afin de le rançonner.

La cellule était composée de six terroristes, trois d’entre eux originaires de Hébron et les trois autres de Jérusalem.

Ziad Abu Haduan, âgé de 20 ans et habitant de Jérusalem, est un des cadres de la cellule terroriste. Haduan a dans le passé été condamné pour des activités violentes menées sur le Mont du Temple. Après avoir été libéré de prison, Haduan a continué ses activités terroristes au sein de la cellule du Hamas.

Le chef de la cellule est Maher Kawasme, âgé de 36 ans et habitant de Hébron. Il a été condamné dans le passé pour avoir planifié une attaque terroriste pour le Hamas.

Les terroristes ont reconnu s’être réunis à Hébron afin de planifier des attaques. Kawasme a appris aux membres de la cellule situés à Jérusalem à fabriquer des explosifs. Ces mêmes terroristes ont aussi demandé des armes pour mener une fusillade à Jérusalem. Leur plan était d’enlever et d’assassiner un civil israélien.

Les terroristes ont aussi admis avoir mené une reconnaissance des grottes dans la région d’Hébron afin d’y cacher le corps de leur victime. Amar Rajbi, âgé de 22 ans et habitant de Jérusalem, avait pour tâche de conduire le véhicule au cours de l’attaque à cause de sa maîtrise de l’Hébreu. Après l’enlèvement, les terroristes avaient planifié de tuer leur victime et d’enterrer son corps dans un endroit déterminé à l’avance. Ils prévoyaient aussi d’utiliser le corps comme monnaie d’échange dans des négotiations pour libérer des prisonniers palestiniens.

Après l’arrestation des terroristes basés à Jérusalem, les membres encore en liberté de la cellule ont acheté des matériaux chimiques dans une tentative de fabriquer des explosifs et de mener une attaque à la bombe.

Rejoignez-nous sur Facebook et revivez en images les moments forts sur Instagram.


Partager:


Comments: