7 soldats venus de 7 pays pour défendre Israël

unnamed

Israël est un pays composé d’un tissu social, culturel et ethnique très divers. Tsahal, qui est l’armée de la Nation, est à l’image du peuple qui la compose. Les histoires de ces sept soldats originaires de sept pays différents raconte cette diversité qui renforce au quotidien les rangs de Tsahal pour défendre le peuple d’Israël.

Le soldat Moshe, originaire du Zimbabwe

5Moshe a parcouru un long chemin afin de transformer son rêve en réalité. Bien qu’il soit né dans une famille chrétienne au Zimbabwe, il fit ses études dans une école juive. Devenu adulte, Moshe décida de se convertir au judaïsme et de faire son Alyah en Israël. C’est là qu’il se sentait à la maison.

“Ma mère était inquiète quand je lui ai dit que je voulais servir dans l’armée israélienne», raconte le soldat Moshe. “Avant que le Zimbabwe ne devienne un État indépendant, la guerre faisait rage et beaucoup d’amis de ma mère ont été tués. Mais maintenant qu’elle sait ce que je fais dans l’armée israélienne, elle est fière est sereine”.

La soldate Sevilla, originaire De Cuba

6Sevilla sert dans l’unité de Technologie et de Logistique. Il y a quelques années, à Cuba, elle ne pouvait pas imaginer à quel point sa vie allait changer.

“Je suis venue en Israël parce que la vie n’a pas été facile pour moi à Cuba, et il me fallait un nouveau départ”, explique t-elle. “Je suis entrée dans Tsahal peu après mon arrivée en Israël. Pour moi, c’est la première étape indispensable pour la vie que je veux construire ici “.

Le sous-lieutenant Ivan, originaire De Grèce

4

Ivan est né et a grandi à Athènes, en Grèce, mais depuis cinq ans il a fait d’Israël sa “maison”. Au départ, Ivan a émigré en Israël afin de finir son diplôme universitaire, mais très vite, il décida de rejoindre l’armée israélienne.

Ivan est un officier de l’unité de Coordination des Activités Gouvernementales dans les Territoires (CAGT) et sert au passage d’Erez avec la bande de Gaza. Lors de l’opération Bordure Protectrice, le sous-lieutenant Ivan était chargé de gérer l’évacuation de blessés palestiniens en lien avec les organisations internationales.

«Je suis fier d’être grec, surtout que je suis l’un des seuls [dans l’armée]», explique Ivan en souriant. “Dans la communauté juive d’Athènes, il y a des jeunes qui s’inspirent de mon parcours. Je partage les expériences vécues durant mon service avec eux. Et je leur explique qu’aucune université ne pourra jamais leur apprendre tout ce qu’il est possible d’apprendre et vivre ici”.

La soldate Ester, originaire du Panama

3

Il ya trois ans, Ester célébrait les fêtes juives depuis chez elle au Panama. Aujourd’hui, elle est la seule soldate de Tsahal originaire de ce pays.

Ester est fière de servir dans une unité secrète de la marine israélienne. «Je suis très heureuse de la voie que je ai choisie. Je suis sûre des choix que j’ai faits pour arriver jusqu’ici.” Plus important encore elle raconte : “Ma mère est très fière de moi ce qui me rend encore plus heureuse. Elle me manque beaucoup.”

Le caporal Avi, originaire d’un Pays Arabe

Depuis son enfance, Avi avait un rêve : servir dans l’armée israélienne. Ce ne fut pas un choix facile à faire. En effet il est né et a grandi dans un pays arabe où la communauté juive est ultra minoritaire.

2

Aujourd’hui, le caporal Avi est combattant dans la Brigade Kfir. Les souvenirs de son pays d’origine sont remontés à la surface durant des moments inattendus de son service. “Durant l’un des exercices de l’unité, nous sommes passés à côté d’un troupeau de moutons», raconte le Caporal Avi, “Le parfum et le paysage m’ont rappelé ma maison car mon père y était éleveur de moutons. “

Le caporal Avi ressent une grande satisfaction à servir dans l’armée israélienne. “Je me sens bien ici, surtout que je suis le seul soldat originaire de ce pays.» Le caporal Avi est un exemple pour beaucoup de jeunes juifs de son pays. “Je les encourage à rejoindre l’armée en leur disant toute la vérité : ce n’est pas facile d’être un soldat, mais c’est une expérience de vie unique qui vaut la peine d’être vécue”.

Le soldat Alon, originaire de Nouvelle Zelande

Le voyage de Alon a commencé sur une terre lointaine, en Nouvelle-Zélande où les histoires et les expériences de certains de ces proches ont donné envie à Alon d’explorer Israël. Il est ainsi venu  faire du bénévolat en Israël pendant 6 mois, et c’est durant cette expérience qu’il a pensé à intégrer l’armée israélienne.

1

Alon a rejoint alors une “Mechina” (préparation qui combine études en Israël et entraînements physiques), pour intégrer l’armée israélienne, “Je ne pouvais pas passer à coté de cette opportunité” explique Alon. “C’est une chance de pouvoir donner un peu de vous-même aux autres, et en même temps de grandir et d’apprendre beaucoup sur soit même”.

Alon sert maintenant en tant que combattant dans la Brigade des Parachutistes. “Certains de mes amis en Nouvelle-Zélande ne comprennent pas ce qui se passe ici, la raison de mon Alyah et de mon engagement dans l’armée”, dit-il, “mais ils sont très fiers de moi et me soutiennent”.

“Si vous m’aviez demandé il ya un an si j’allais rejoindre l’armée et devenir un parachutiste, je vous auriez dit que cela est impossible. Aujourd’hui, je me demande qu’elle est la prochaine étape. Je sais que tout est possible”.

Le sergent Urilinda, Originaire des Philippines

7

Urilinda a émigré en Israël il y a 6 ans en provenance des Philippines. Chrétienne, elle est venue en Israël par elle-même pour servir dans l’armée israélienne.

Le mode de vie de Urilinda a radicalement changé. Aux Philippines, elle vivait dans un petit village où l’eau et l’électricité n’était pas fournies de manière continue. Aujourd’hui, le sergent Urilinda sert en tant que combattante dans le Bataillon mixte Caracal pour protéger la vie de milliers de civils israéliens.

“Depuis que je connais Tsahal, je sais que je veux en faire partie et y devenir combattante”, explique le sergent Urilinda avant de  rire et d’ajouter : “Mes amis des Philippines m’appelle depuis “Xena Warrior Princess“.

 

Rejoignez-nous sur Facebook et revivez en images les moments forts sur Instagram.


Partager:


Commentaires: