L’utilisation des civils comme boucliers humains par le Hamas est un crime contre l’humanité

Le Hamas utilise délibéremment les civils palestiniens en boucliers humains. En agissant comme tel, il espère accomplir ses deux objectifs : empêcher les frappes de Tsahal sur des cibles légitimes et annoncer chaque dommage causé aux civils de Gaza comme étant le résultat des activités militaires de l’armée israélienne.

Le Hamas utilise la stratégie du bouclier humain et viole ouvertement le droit international. Selon le Droit des Conflits Armés, la présence de populations civiles ne peut être utilisée dans le but de donner l’immunité à certaines cibles d’une opération militaire, ou de les protéger d’une frappe légitime. Les lois internationales interdisent catégoriquement de se servir des civils pour protéger des objectifs ou des cibles militaires d’une attaque.

Suivez le fil info de l’Opération Bordure Protectrice ici.

L’utilisation de boucliers humains par le Hamas ne rend pas seulement plus difficile et délicat le combat de Tsahal contre le terrorisme, elle met aussi en danger de mort les civils de Gaza. Malgré les efforts menés par Tsahal pour éviter les dommages, la présence accrue de civils dans les zones d’activités prévues par l’armée israélienne augmente le risque de les blesser.

Le Hamas sait pertinemment que Tsahal fait tout ce qui est en son pouvoir pour éviter les victimes civiles. C’est pour cela que, récemment, le Hamas a publié des messages via les réseaux sociaux, la radio et la télévision, incitant ou même forçant les civils à rester chez eux et  à ignorer les avertissements de Tsahal concernant des frappes imminentes.

“Nous appelons notre peuple palestinien, en particulier aux habitants du nord-ouest de Gaza, à ne pas obéir aux tracts distribués par l’armée d’occupation israélienne”, a annoncé le Hamas par le biais des médias officiels le 13 juillet. “Nous vous demandons de rester dans vos maisons et de faire abstraction des demandes de Tsahal et de la gravité de la menace.” Le ministre de l’Intérieur du Hamas lui-même s’est également exprimé à ce sujet.

Malgré l’utilisation quasi systématique des civils en boucliers humains par le Hamas, l’armée israélienne continue à s’efforcer de réduire le plus possible les dommages à la population civile au cours de ses opérations militaires, et ce de plusieurs façons : en lâchant des tracts avertissant les civils d’une frappe imminente, en passant des appels téléphoniques personnels dans des bâtiments désignés comme cibles militaires légitimes ou en tirant des bombes assourdissantes au dessus de ses cibles ayant pour objectif de faire évacuer les civils.

Tsahal a souvent annulé ses frappes aériennes après avoir identifié des civils s’étant rassemblés en boucliers humains aux alentours de la cible militaire.

L’Armée de Défense d’Israël continuera à mener ses opérations en accordance totale avec le droit international et maintiendra ses efforts pour minimiser les pertes civiles.

Rejoignez-nous sur Facebook et revivez en images les moments forts sur Instagram.


Share:


Comments: