Tsahal met à l’honneur Shimon Peres et sa contribution à l’État d’Israël

Le président Shimon Peres a célébré hier ses 90 ans. Tout au long des 65 années qui se sont écoulées depuis la création de Tsahal, il a su contribué à de nombreux projets importants. Retour sur l’histoire d’une des plus grandes figures d’Israël.

Tsahal a récemment célébré 65 ans d’existence. Une des personnes ayant fortement influencé la construction de Tsahal et qui a su prendre des décisions stratégiques majeures qui ont changé le visage de l’armée et de son histoire, est le président actuel Shimon Peres, qui fête aujourd’hui ses 90 ans.

Bien que n’étant pas officiellement enrôlé dans l’armée, il a occupé de nombreux rôles au sein de la Haganah notamment dans les ressources humaines. En avril 1949, Shimon Peres a été nommé chef du département de la Marine du ministère de la Défense et aussi chef de la délégation sécuritaire des États-Unis. En 1953, âgé de seulement 30 ans, il devient directeur général du ministère de la Défense.

1955- Devant le premier avion Ouragan qui est arrive en Israel, de France. De droite a gauche : le chef d'Etat-Major Moshe Dayan, l'ambassadeur de France en Israel Pierre Gilbert, le responsable du Ministere de la Defense Shimon Peres et le Commandant de l'Armee de l'Air Dan Tolkowsky.

1955- Devant le premier avion Ouragan qui est arrivé en Israël, de France.
De droite à gauche : le chef d’Etat-Major Moshe Dayan, l’ambassadeur de France en Israël Pierre Gilbert, le responsable du ministère de la Défense Shimon Peres et le commandant de l’Armée de l’Air Dan Tolkowsky.

L’embargo des années 50 était dur pour nous. Les pays qui nous avaient soutenus durant la création de l’État d’Israël refusaient de nous vendre des armes. Tandis qu’au même moment, la Russie vendait des armes aux pays arabes”, avait raconté Peres. “Quand j’ai proposé de travailler avec la France, tout le monde s’y est opposé. Je ne savais pas dire un mot en français et je ne comprenais pas un mot non plus. La seule chose que j’avais était l’audace. C’est important car c’est ainsi – avec l’aide des français – que nous avons mis fin à l’embargo.

Chef d'état-major Moshe Dayan, Shimon Peres, David Ben Gourion et Golda Meir, milieu des années 50

Chef d’état-major Moshe Dayan, Shimon Peres, David Ben Gourion et Golda Meir, milieu des années 50

Lors d’un discours prononcé en l’honneur de l’unité des réservistes, Shimon Peres se souvient des mots de celui qu’il appellait son mentor, David Ben Gourion, quelques jours avant la création de l’unité des réservistes. « C’est à nous de former chaque soldat, et de préparer chaque homme et femme, jeune ou âgé, à réagir en cas de besoin. L’essentiel est qu’ils puissent être en sécurité, tout en continuant à vivre leur vie normale. Chaque civil réserviste doit pouvoir continuer ses activités, que ce soit dans un village, dans une ville, en mer ou en air, à condition qu’en cas de besoin ils puissent être mobilisés rapidement”.

Yaakov Chazan Shimon Peres et Gideon Hausner, en visite a la Commission des Affaires étrangères et sécuritaire   El - Arish, une semaine après les batailles de la Guerre des Six Jours

Yaakov Chazan, Shimon Peres et Gideon Hausner, en visite a la Commission des Affaires étrangères et sécuritaire El – Arish, une semaine après les batailles de la Guerre des Six Jours

Durant les années 60, Peres a renforcé les relations internationales et a dévellopé le marché des armes avec l’Europe. Les industries israéliennes ont nottament produit l’avion « Fuga ».

De plus, l’industrie de production d’armes par Israël a été mise en place. A débuté aussi le développement de l’industrie aérienne produisant l’avion d’entraînement ‘Fouga Magister ou le fusil ‘Uzi’.

Le premier ministre, Ytzhak Rabin et Shimon Peres, alors ministre de la Défense, en visite a l’escadron des bateaux portes-missiles, en 1975

Le premier ministre, Ytzhak Rabin et Shimon Peres, alors ministre de la Défense, en visite a l’escadron des bateaux portes-missiles, en 1975

Dans les années 80, il est pour la première fois Premier ministre dans le gouvernement de rotation avec Yitzhak Shamir. À la même époque, il conduit la sortie des forces de Tsahal du Liban et a mis en place une nouvelle ligne appelée « zone de sécurité« . C’est aussi à ce moment là que se produit l’affaire Jibril, un échange de prisonniers israéliens contre des terroristes.

Photos de l'unité des alpinistes de Tsahal en 1996, après l'assassinat du Premier ministre Yitzhak Rabin. Shimon Peres avait remplacé Yitzhak Rabin comme Premier ministre, et en Avril 1996, après de lourds tirs de roquettes Katioucha sur le nord d'Israël a ordonné le lancement de l'opération «Raisins de la colère".

Photos de l’unité des alpinistes de Tsahal en 1996, après l’assassinat du Premier ministre Yitzhak Rabin. Shimon Peres avait remplacé Yitzhak Rabin comme Premier ministre, et en Avril 1996, après de lourds tirs de roquettes Katioucha sur le nord d’Israël a ordonné le lancement de l’opération «Raisins de la colère ».

Lors de la Journée du souvenir cette année, le président Peres s’est adressé aux familles endeuillées. « Mes chers, quand vous et moi commémorons ce deuil, cette merveille qu’est l’État d’Israël, ses triomphes sur les champs de bataille, la paix, ses réalisations fantastiques qui ont su le hisser au premier rang mondial, notre fierté est sans limite. Ma fierté est sans limite. L’existence d’Israël n’est plus une question. Tsahal est prêt pour n’importe quel scénario et contre toute menace. Contre tout danger. Le courage des soldats, soldates et commandants de Tsahal, leur foi dans la justice ajoutés à l’importance des valeurs morales sont la garantie que l’armée israélienne sera toujours au-dessus« , a t-il souligné.

Shimon Peres a la cérémonie pour les 65 ans de l'indépendance de l’Etat d’Israel, célèbre a la maison du président avec les soldats d’excellences.

Shimon Peres a la cérémonie pour les 65 ans de l’indépendance de l’Etat d’Israel, célèbre a la maison du président avec les soldats d’excellences.

Prenez vos infos à la source – Rejoignez-nous sur Facebooket suivez le fil info de Tsahal en français sur Twitter.


Partager:


Comments: