Tsahal renforce sa défense contre les cyber-attaques

L’armée israélienne a décidé de renforcer ses systèmes de sécurité après avoir enregistré une forte hausse des cyber-attaques.  De nouvelles technologies de pointe ont été installées pour protéger le système informatique et pour empêcher les fuites d’informations.

L’unité responsable de la sécurité de l’information de Tsahal a multiplié le nombre de contrôles. L’unité a démontré que cette dernière année fut un réel succès dû notamment à la formation que suivent les officiers et soldats travaillant avec des informations sensibles. Cette formation est dispensée en collaboration avec l’Agence de Sécurité d’Israël (Shin Beth).

Le nombre de tests polygraphes a augmenté de 25% par rapport à l’année passée. Il devrait encore doubler dans les quatre prochaines années. « Le nombre de fuites d’informations sensibles est en nette baisse et la plupart s’effectuent involontairement« , déclare une source au sein de l’unité de sécurité de l’information. « Cependant, le nombre d’infractions est encore grand et nous avons donc décidé d’étendre nos entrainements.« 

L'unité de sécurité de l'information

L’unité de sécurité de l’information


La source ajoute que les risques de fuite d’informations grandissent et que de nouvelles menaces apparaissent tous les jours.

« L’ennemi et les services secrets étrangers font de nombreux efforts pour collecter des informations à propos de la sécurité d’Israël et particulièrement de Tsahal. De nombreux instruments sont utilisés pour récolter des informations. Au cours des dernières années, nous avons identifié de nombreuses tentatives de cyber-attaques et des efforts d’écoute téléphoniques sur le réseau de Tsahal. Il est certain que ces efforts vont s’intensifier cette année. »

Ces derniers mois, l’unité a lancé un nouveau système d’identification des incidents de fuite d’informations sur internet. Ce système a une capacité phénoménale de localisation de fuites potentielles sur le web, analysant de nouveaux sites internet et les réseaux sociaux, comme Facebook ou Twitter, Dès qu’un incident se produit, le système alerte l’unité de sécurité de l’information qui agit dans les plus brefs délais.


Partager:


Comments: