Benny Gantz: « La frontière du Sinaï continuera à nous mettre à l’épreuve »

Le chef d’État-major Benny Gantz s’est rendu à la frontière égyptienne à la rencontre des soldats qui ont déjoué l’attaque terroriste vendredi pour saluer leur courage et leur détermination. Vendredi, le soldat Netanel Yahalomi, 20 ans, a été tué par les terroristes.

Le chef d’état-major, Benny Gantz, s’est rendu ce matin à Har Harif, à la frontière égyptienne, où le caporal Netanel Yahalomi (20 ans) a été tué vendredi (21 septembre) par des terroristes qui s’étaient infiltrés en territoire israélien pour executer une attaque contre des civils israéliens.

Dans le cadre de sa visite, le chef d’État-major a rencontré les soldats de l’artillerie et du bataillon Karakal, qui ont déjoué l’attaque alors que les terroristes étaient déjà du côté israélien de la frontière. Parmi eux, il y avait notamment une combattante, qui a réussi à toucher un terroriste après avoir été touchée par une balle ennemie.

Benny Gantz et ses soldats sur le terrain

Benny Gantz a exprimé sa satisfaction et sa reconnaissance envers les soldats qui ont contribué à faire échouer l’attaque.

« Nous combattons pour protéger nos frontières, et tous ceux qui ont choisi d’occuper cette position savent que ce genre de choses peuvent arriver. Netanel, qu’il repose en paix,  s’est avancé, a établi le contact, il s’est battu et a été tué. Chacun d’entre vous aurait pu être à sa place », a déclaré Gantz.

Le Chef d’État-major a salué le travail du bataillon Karakal dans l’incident et durant toute l’année écoulée, rappelant que «la frontière avec le Sinai continue d’être une zone menaçante. Nous avons fait de nombreux efforts ces deux dernières années pour protéger la frontière. Mais ça ne suffit pas à faire disparaître la menace. »

La construction d’une nouvelle clôture de sécurité le long de la frontière israélo-égyptienne a été accélérée ces derniers temps, son édification jugée désormais urgente à la lumière des troubles régionaux  des attaques terroristes meurtrières qui ont eu lieu au mois d’août dernier faisant 8 morts israéliens.

La création de la nouvelle brigade «Eilat» opère également uniquement le long de la frontière et les soldats et les soldates du bataillon Karakal continuent de veiller sur la zone.


Partager:


Comments: