Cinquième anniversaire de la Résolution 1701 de l’ONU

La Résolution 1701 du Conseil de Sécurité de l’ONU appelle au désarmement de tous les groupes armés du Liban implantés au sud du fleuve Litani. Le Hezbollah a violé à plusieurs reprises cette résolution adoptée à la fin de la Deuxième Guerre du Liban en 2006.

Des soldats israéliens pendant la Deuxième Guerre du Liban

Le 11 août 2006, le Conseil de Sécurité des Nation Unies a adopté la Résolution 1701, qui a conduit à la mise en place d’un cessez-le-feu mettant fin à la Deuxième Guerre du Liban.

La guerre avait éclatée le 12 juillet 2006, lorsque des terroristes avaient attaqué des soldats de l’Armée Israélienne qui effectuaient une patrouille du côté israélien de la frontière entre Israël et la Syrie.

Israël a considérablement affaibli les capacités militaires du Hezbollah pendant cette guerre. 119 soldats israéliens et 45 civils israéliens ont perdu la vie pendant les 34 jours de conflit.

La Résolution 1701 appelle au désarmement de tous les groupes armés du Liban (autres que la FINUL et l’Armée Libanaise) et interdit leur présence au sud du fleuve Litani. Au cours des cinq dernières années, le Hezbollah a violé à plusieurs reprises cette resolution. En effet, l’organisation terroriste mène des activités miltaires dans le sud du Liban et continue de se former ses agents et de se réarmer, notamment grace à des armes fourinies par la Syrie et l’Iran.

Hezbollah : 2006 - 2011


Partager: