«Le système de protection actif protège la nation tout entière »

La division anti-aérienne prépare Israël à faire face aux défis futurs et aux menaces contre la population civile
Avihai Chiim

Dôme de fer

« La division anti-aérienne subit actuellement des changements. Dans le temps, nous utilisions des avions sans pilote, aujourd’hui nous établissons des unités spécialisées dans la protection anti-missiles, dans l’espoir d’améliorer ainsi la protection active du territoire à l’échelle nationale », a déclaré le Colonel Shahar Shohat, Commandant du Département de Défense Active de la Division Anti-Aérienne, lors de la Conférence sur la Défense Multinationale contre les Missiles Balistiques qui s’est tenue en Israël le 25 juillet 2011.

Selon le Colonel Shohat, les menaces de missiles, y compris balistiques, existent depuis 40 ans,  » bien qu’au cours des dernières années, elles se soient intensifiées de façon spectaculaire » – ce qui a conduit à l’élaboration de systèmes de protection.

« Une armée forte a la capacité stratégique de triompher rapidement », a expliqué le Colonel Shohat, « nous utilisons des méthodes d’intimidation comme moyens de légitime défense, empêchant ainsi les attaques ennemies. L’Armée de l’Air et Tsahal tout entier font face aux nouveaux défis sécuritaires en s’équipant des dernières technologies défensives et en adaptant leur structure et leurs activités. »

Le Colonel Shohat a également mentionné que l’Armée de l’Air Israélienne doit pouvoir agir dans deux types d’environnement différents : tout d’abord, une couche supérieure située au-delà de l’atmosphère, puis une couche inférieure utilisée par les organisations terroristes qui envoient des milliers de roquettes et de missiles sur le territoire israélien. « L’Armée Israélienne utilise des systèmes perfectionnés, comme Dôme de Fer, le Patriot ou le Système Flèche 2 et bientôt la troisième version, afin d’être capable de faire face à ces deux types de menace », a déclaré le Colonel Shohat. « Aujourd’hui, l’Armée de l’Air Israélienne est également en train de mettre en place une unité qui se concentre uniquement sur les systèmes de défense aériens innovants ».

Arieh Herzog, Directeur de l’Organisation Israélienne de Défense contre les Missiles a expliqué que les systèmes de défense anti-missiles ont été établis en Israël il y a vingt ans et qu’ils continuent de se développer face aux menaces terroristes. « Afin de faire cesser la terreur, nous avons besoin de systèmes efficaces pour défendre les citoyens israéliens. »

Arieh Herzog, a aussi fait référence à des exercices d’entraînement avec l’Armée Américaine pour améliorer la défense active : par exemple, il a évoqué l’expérience qui s’est déroulée avec succès pour tester le système Iron Fist, un système de protection active des véhicules blindés de combat développé par les Israeli Military Industries.

Le Ministre de la Défense Passive, Matan Vilnaï, a affirmé pendant la conférence que le défi principal de la prochaine guerre serait de protéger la population israélienne contre les tirs de missiles massifs à travers le pays. « Les organisations terroristes s’efforcent de parvenir à menacer le centre d’Israël, et nous travaillons sur une réponse appropriée à cette menace », souligne Vilnai.

« Nous nous préparons à faire face aux missiles tant sur le front civil que militaire – nous ne renoncerons pas aux intérêts sécuritaires de l’État d’Israël », explique Vilnai. « Aujourd’hui, nous savons que l’un des objectifs de nos ennemis lors de la prochaine guerre sera de menacer aussi le centre du pays, et il faut que nous soyons prêts à protéger notre territoire. L’Armée de l’Air Israélienne mène Israël dans son combat contre les organisations terroristes ».


Partager: