Illustration – depuis cinq ans : le Hezbollah viole la résolution du conseil de sécurité de l’ONU

La Deuxième Guerre du Liban s’est terminée par l’adoption de la Résolution 1701 du Conseil de Sécurité de l’ONU. Le Hezbollah viole cette résolution qui appelle l’organisation terroriste à ne pas se réarmer.

Hezbollah : 2006 - 2011

Le 12 juillet 2006, des terroristes du Hezbollah ont tué trois soldats israéliens, au cours d’une attaque contre un véhicule de l’Armée Israélienne qui effectuait une patrouille en territoire israélien, le long de la frontière entre Israël et le Liban. Les corps de deux des trois soldats tués ont été capturés par le Hezbollah, dont l’attaque a conduit au déclenchement de la Deuxième Guerre du Liban. Au cours de cette guerre,  Tsahal a affaibli de manière significative les capacités militaires de l’organisation terroriste du Hezbollah.

La guerre a duré 34 jours et s’est terminée par l’adoption de la Résolution 1701 du Conseil de Sécurité de l’ONU. Cette résolution appelle le Hezbollah à ne pas se réarmer et interdit la reprise d’activités paramilitaires dans la région sud du Liban.

Le Hezbollah a directement violé les closes de la Résolution 1701 de l’ONU en se réarmant et en se renforçant par l’acquisition d’armes provenant des régimes syrien et iranien. Cinq ans après, le Hezbollah poursuit ses activités terroristes au sud du Liban.

Le document ci-dessus présente la violation flagrante de la Résolution 1701 du Conseil de Sécurité de l’ONU par le Hezbollah.


Partager: