Opération Gardien de Nos Frères

Tsahal au passé > Guerres et Opérations > Opération “Gardien de Nos Frères”

L’Opération Gardien de Nos Frères (en hébreu מבצע שובו אחים – Mivtsa Shouvu Akhim) a été lancée suite au kidnapping de trois jeunes israéliens, Eyal, Gilad et Naftali, par les terroristes du Hamas, au cours du mois de juin 2014. Le but de cette opération était de retrouver ces garçons et frapper le Hamas installé en Judée-Samarie.

De gauche à droite, Eyal Yifrach, 19 ans, Gilad Shaar, 16 ans et Naftali Frenkel, 16 ans.

De gauche à droite, Eyal Yifrach, 19 ans, Gilad Shaar, 16 ans et Naftali Frenkel, 16 ans.

Les 3 jeunes Israéliens kidnappés sont : Eyal Yifrach, 19 ans, Gilad Shaar, 16 ans et Naftali Fraenkel 16 ans.

Ils ont été vus pour dernière fois le 12 juin dans la région du Goush Etzion, proche de Jérusalem. Les forces israéliennes ont alors lancé l’Opération “Gardien de nos Frères” afin de retrouver les trois individus. Tsahal ainsi que l’Agence de Sécurité israélienne ont directement lancé les recherches dans la région. Ces recherches se sont étendues dans plusieurs villes de la Judée-Samarie dont Hébron, Bethléem et Jénine.

Le chef d'état-major, le lieutenant général Benny Gantz accompagné du commandant  de la Région Centre

Le chef d’état-major, le lieutenant général Benny Gantz accompagné du commandant de la Région Centre

Des centaines de suspects palestiniens sont alors arrêtés et Tsahal a agi contre de nombreuses infrastructures terroristes dont les institutions du réseau Dawa géré par le Hamas. Ce système d’apparence sociale est constitué de mosquées, d’écoles et d’hôpitaux situés dans toute la Judée-Samarie. Le Hamas exploite ces institutions afin de recruter des terroristes et d’inculquer son idéologie islamique radicale. L’armée israélienne doit affaiblir les ressources dite civiles de l’organisation car elles lui servent de vitrine pour mieux perpétrer son terrorisme au quotidien.

Au cours de l’Opération Gardien de nos Frères, environ 2218 sites ont été fouillés, 419  suspects ont été arrêtés dont 335  affiliés au Hamas et 56 faisaient partie de l’échange contre le soldat Gilad Shalit. Par ailleurs, Tsahal a agi contre 63 institutions du réseau Dawa géré par le Hamas. De nombreuses armes ont également été saisies lors des recherches.

Le 26 juin 2014, les forces de sécurité israéliennes ont révélé les noms des deux kidnappeurs du Hamas. Il s’agit de Marwam Kawasme et de Omar Abu Aysha. Dans la nuit du 22 au 23 septembre 2014, ils ont été repérés par l’Agence de Sécurité israélienne et les forces israéliennes. Au cours de la mission visant à les arrêter, les terroristes ont ouvert le feu sur les forces israéliennes. Ces dernières ont riposté et ont éliminé les terroristes.

Marwan Kawasme :

  1. Marwan a déjà été arrêté dans le passé pour ses activités au sein du Hamas.
  2. Né en 1985. À l’âge de 18 ans, il a passé 10 mois en prison jusqu’en août 2004.
  3. Depuis sa sortie de prison en 2004, il a été arrêté 4 fois.
  4. Durant son dernier interrogatoire, Kawasme a admis avoir été recruté par l’aile militaire du Hamas et opérer dans le domaine des matériaux explosifs et dans la recrue de nouveaux agents du Hamas. Pour ces actions, il a été emprisonné jusqu’en mars 2012.

Amer Abu Aysha :

  1. Né en 1981, il a été arrêté pour la première fois en novembre 2005, a été sujet d’une enquête et a été envoyé en détention administrative jusqu’en juin 2006.
  2. Il a été emprisonné une seconde fois pour une courte durée en avril 2007.
  3. Le frère de Abu Aysha a été tué en novembre 2005 alors qu’il tentait de lancer un engin explosif sur les soldats de Tsahal.
  4. Son père a été arrêté en Israël à plusieurs reprises pour des activités terroristes.

Réaction palestinienne

Dans les rues et partout sur le net, les Palestiniens crient haut et fort leur soutien aux terroristes qui ont kidnappé les trois jeunes Israéliens : Eyal Yifrach, Gilad Shaar et Naftali Fraenkel. Des étudiants des universités à Naplouse et à Abu Dis ont montré leur soutien au Hamas et à l’enlèvement des trois jeunes Israéliens. Des milliers de jeunes ont levé le drapeau du Hamas et des dizaines d’étudiants ont posé devant les appareils photos levant trois doigts, représentant les trois kidnappés israéliens.

L’échelon politique de l’organisation terroriste du Hamas s’est également felicité de l’enlèvement des trois jeunes Israéliens.

Sort des trois jeunes israéliens

Le 30 juin 2014, Tsahal a retrouvé les corps sans vie d’Eyal Yifrach, Gilad Shaar et Naftali Fraenkel au nord-ouest de la ville de Hébron, au nord du village de Telem. Peu après les avoir kidnappés, les terroristes du Hamas ont tué ces trois jeunes israéliens.

Israéliens tués

Partager:

Comments: