Opération Bordure Protectrice

Tsahal au passé > Guerres et Opérations > Opération Bordure Protectrice

L’opération Bordure Protectrice (en hébreu מבצע צוק איתן – Mivtsa Tsouk Eitan) a été lancée contre le Hamas le 8 juillet 2014 dans le but de rétablir le calme et la sécurité dans le sud du pays qui avait alors souffert de nombreux tirs de roquettes. Après près de 50 jours de combats, aériens et terrestres, un cessez-le-feu est rentré en vigueur.

Contexte

En juin 2014, Tsahal se trouve au milieu de l’Opération Gardien de nos Frères en Judée-Samarie. Le Hamas et les organisations terroristes de la bande de Gaza décident d’augmenter de manière significative les tirs de roquettes sur les habitants du sud d’Israël. En trois semaines, près de 250 roquettes sont tirées, forçant l’armée israélienne à réagir avec force et détermination.

Début de l’Opération

Le 8 juillet, Tsahal débute l’opération et effectue de nombreuses attaques aériennes visant les caches d’armes, rampes de lancement et infrastructures terroristes. Les sirènes d’alerte retentissent dans la majorité des villes d’Israël, y compris Tel Aviv et Jérusalem. En moyenne, une roquette est tirées toutes les dix minutes depuis la bande de Gaza. Une roquette atteint même la région de Zikhon Yaakov dans le nord d’Israël, agrandissant à nouveau la portée du Hamas. De son côté, le Dôme de Fer intercepte des centaines de roquettes tirées sur Israël.

Explosion d'une station de service suite au tir d'une roquette à Ashdod

Explosion d’une station de service suite au tir d’une roquette à Ashdod

Le 14 juillet, les roquettes du Hamas blessent deux filles israéliennes de âgées de 11 et 13 ans. Alors que l’armée israélienne fait tout ce qui est en son pouvoir pour protéger les citoyens israéliens, le Hamas utilise les gazaouis comme bouclier humains et utilisent souvent des mosquées, cliniques et même école de l’ONU pour tirer ses roquettes sur Israêl.

Le 15 juillet, suite aux initiatives de cessez-le-feu à l’échelon politique, Tsahal suspend ses frappes mais le Hamas ignore complètement cet appel et tire près de 50 roquettes. Ce soir là, un civil israélien est tué par les tirs de roquettes près du point de passage d’Erez. Au cours de l’opération, le Hamas violera 8 cessez-le-feu, tous respectés par Tsahal, avant de mettre fin aux tirs.

Roquette tirée depuis Gaza à côté d'une école et d'un jardin d'enfant

Roquette tirée depuis Gaza à côté d’une école et d’un jardin d’enfant

Opération Terrestre

Le 17 juillet, une dizaine de terroristes du Hamas infiltrent Israêl via un tunnel souterrain dans le but d’attaquer un kibbutz proche de la frontière. Le Hamas viole ensuite la trêve humanitaire entré en vigueur dans l’après midi. Ce soir là, Tsahal lance le début de la phase terrestre de l’opération dans le but de détruire le réseau de tunnels à Gaza. 24 heures plus tard, l’armée découvre déjà une dizaine de tunnels.

Les premiers combats sur le terrain font déjà des victimes du côté des soldats israéliens. La plupart tombent lors des combats dans le quartier de Shuja’iya, véritable forteresse du Hamas. Très vite, les soldats découvrent de nombreuses armes et neutralise des maisons piégées. Alors que les tirs de roquettes ne cessent pas, l’armée israélienne décide d’ériger un hôpital de campagne au point de passage d’Erez afin de soigner les blessés palestiniens.

Tunnel souterrain découvert dans la bande de Gaza

Tunnel souterrain découvert dans la bande de Gaza

Le 23 juillet, le Hamas utilise l’hôpital Al-Wafa de Gaza pour tirer des roquettes sur Israël. Après s’ête assuré que l’hôpital a été évacué, Tsahal cible les terroristes qui se cachaient dans cet hôpital. Il s’agit d’un exemple parmi tant d’autres où le Hamas a utilisé les infrastructures publiques pour tirer des roquettes sur Israël. Dès la fin du mois de juillet, plus de 3000 roquettes ont été tirées sur Israël.

Le 1 août, le Hamas viole le 5ème cessez-le-feu en attaquant des soldats au sud de la bande de Gaza. Pendant plusieurs heures, un soldat est supposé kidnappé avant qu’il soit determiné qu’il a été tué lors d’un échange de tirs.

Le 5 août, un cessez-le-feu de 72 heures est observé par les deux partis. Après avoir détruit la majorité des tunnels souterrains, les forces terrestres se retirent de la bande de Gaza. Au bout de deux jours, le Hamas reprend ses frappes et aggrave la situation. Après trois jours d’attaque de roquettes et ripostes aériennes israéliennes, un nouveau cessez-le-feu rentre en vigueur. À nouveau, le cessez-le-feu est violé. Les attaques se poursuivent.

Les frappes aériennes continuent

Le 21 août, Tsahal et les forces de sécurité israéliennes ont éliminé 2 terroristes haut placés du Hamas à Gaza : Raed Attar et Mohammed Abu Shamlah. Ils ont tous deux responsables de nombreuses attaques terroristes et ont été impliqués dans l’enlèvement de Gilad Shalit. Le landemain, un enfant israélien de 4 ans est tué par un tir d’obus sur un des villages proche de la bande de Gaza. Quelques jours plus tard 3 Israéliens sont blessés par des tirs de roquettes sur Erez et un autre est tué par un tir d’obus dans la région d’Eshkol.

Fin août, un cessez-le-feu rentre en vigueur. L’échelon politique mène alors des intenses discussions en Égypte qui mèneront à la fin de l’Opération. Cette opération aura coûté la vie de 67 soldats de Tsahal.

Bordure Protectrice : tous les chiffres

  • 4382 roquettes ont été tirées sur Israël
  • Tsahal a détruit 32 tunnels terroristes du Hamas. 14 de ces tunnels pénétraient à l’intérieur du territoire israélien
  • 5 fois. Des terroristes du Hamas ont infiltré le territoire israélien.
  • 692 roquettes ont été interceptées par le Dôme de Fer
  • Plus de 750 terroristes ont été éliminés

À lire en plus :

 

Partager:

Comments: