Listes des attentats perpétrés par le Hamas contre Israël

Voici la liste des attentats terroristes perpétués par les Brigades Ezzedeen al-Qassam en Israël, la branche armée du Hamas, de 1993 à nos jours.

Les branches politique et militaire sont les deux principales branches du Hamas. Il s’agit en fait d’une seule et unique entité terroriste : sans les capacités de la branche politique, les factions militaires ne peuvent pas fonctionner, et vice versa.

En arabe, les factions militaires sont appelées Brigades Ezzedeen al-Qassam et sont basées dans la bande de Gaza.

  • 16 avril 1993: attentat-suicide à la voiture piégée près du carrefour de Mehola, deux morts.
  • 19 octobre 1994: un terroriste se fait exploser dans un bus de Tel Aviv. Le Hamas revendique l’attentat. 22 morts et 56 blessés.
  • 25 décembre 1994: un terroriste se fait exploser à un arrêt de bus dans Jérusalem. 12 blessés.
  • 9 avril 1995: deux terroristes se font exploser à Gaza. Un ressortissant américain et sept soldats de l’armée israélienne sont tués sur le coup. 50 civils sont blessés. L’attentat est revendiqué par le Hamas et le Jihad Islamique.
  • 21 août 1995: un terroriste se fait exploser dans un bus. L’attentat fait une centaine de blessés et cinq victimes : un américain et quatre soldats israéliens. Le Hamas revendique l’attentat.
  • 21 mars 1997: un terroriste se fait exploser à la terrasse d’un café de Tel Aviv, tuant trois femmes et blessant 46 personnes.
  • 4 septembre 1997: trois terroristes se font exploser à Jérusalem, tuant quatre civils et blessant près de 200 personnes. Le Hamas revendique l’attentat.
  • 27 août 1998: une bombe placée dans une poubelle explose à Tel Aviv. L’explosion fait 14 blessés. Le Hamas revendique l’attentat.
  • 19 octobre 1998: deux grenades sont jetées sur une foule dans la gare routière de Be’er Sheva à l’heure de pointe. 59 personnes sont blessées dans l’attaque qui est revendiquée par le Hamas.
  • 29 octobre 1998: Une voiture piégée fonce droit sur un bus scolaire près du carrefour du Gush Katif mais une jeep de Tsahal qui escortait le bus s’interpose. Le terroriste déclenche sa bombe. Le conducteur de la Jeep est tué dans l’explosion, deux civils sont grièvement blessés et six autres légèrement.

Début de la deuxième intifada, septembre 2000

  • 1er janvier 2001: un attentat perpétré par un terroriste du Hamas dans la ville de Netanya blesse 59 civils. Une victime succombera à ses blessures sept jours plus tard.
  • 14 février 2001: un terroriste du Hamas s’empare d’un bus et fonce sur la foule de piétons. Bilan: huit morts et 21 blessés.
  • 4 mars 2001: un terroriste du Hamas se fait exploser dans la ville de Netanya. L’attaque fait trois morts et 68 blessés.
  • 28 mars 2001: un terroriste du Hamas se fait exploser au milieu d’un groupe d’étudiants attendant à un arrêt de bus à Qalqilya en Judée-Samarie. Bilan: deux morts et quatre blessés.
  • 22 avril 2001: un terroriste du Hamas se fait exploser à Kfar Saba. Bilan: un mort et 50 blessés.
  • 18 mai 2001: un terroriste du Hamas se fait exploser à l’entrée d’un centre commercial dans la ville de Netanya. Bilan: cinq morts et plus de 100 blessés.
  • 1er juin 2001: massacre du Dolphinarium. Un terroriste lié au Hamas active sa bombe devant une boîte de nuit très fréquentée par les jeunes de Tel Aviv. L’attentat fait 21 morts et 76 blessés.
  • 9 août 2001: un terroriste se fait exploser à Jérusalem dans la pizzeria « Sbarro« . Le Hamas et le Mouvement du Jihad islamique en Palestine revendiquent l’attentat. Bilan: 15 morts et 130 blessés.
  • 4 septembre 2001: un terroriste du Hamas se fait exploser dans l’Ouest de Jérusalem. Bilan: 15 blessés.
  • 26 novembre 2001: un terroriste du Hamas se fait exploser au passage d’Erez à la frontière avec Gaza. Deux personnes sont blessées.
  • 4 décembre 2001: l’explosion de deux terroristes l’un après l’autre puis d’une voiture piégée dans un centre commercial de l’ouest de Jérusalem fait 11 morts et plus de 130 blessés. L’attentat est revendiqué par le Hamas.
  • 2 décembre 2001: un terroriste du Hamas monte à bord d’un bus israélien dans le quartier de Neveh Sha’anan à Haïfa et se fait exploser. Bilan : 15 morts et 40 blessés.
  • 9 mars 2002: 11 personnes tuées et 54 blessées, dont 10 grièvement, dans l’attentat dans le très fréquenté café « Moment » au centre de Jérusalem. Le Hamas revendique l’attentat.
  • 31 mars 2002: 15 personnes tuées et plus de 40 autres blessées dans le massacre du restaurant arabe « Matza » à Haïfa. Le Hamas revendique l’attentat.
  • 10 avril 2002: six soldats de Tsahal et deux civils sont tués et 22 autres blessés dans un attentat-suicide revendiqué par le Hamas, dans un bus à proximité du kibboutz Yagour, à l’est de Haïfa.
  • 7 mai 2002: 16 personnes sont tuées et 55 blessées dans un attentat-suicide dans une salle de billard bondée à Rishon Letzion, au sud-est de Tel Aviv. Selon le gouvernement israélien, le Hamas a revendiqué l’attentat.
  • 19 mai 2002: trois personnes sont tuées et 59 autres blessées lorsqu’un terroriste déguisé en soldat israélien se fait exploser dans le marché de Netanya. Le Hamas et le FPLP revendiquent l’attentat.
  • 18 juin 2002: massacre du carrefour Patt – Un terroriste se fait exploser dans un bus à Jérusalem. 19 personnes meurent sur le coup 74 autres sont blessées. Le Hamas revendique l’attentat.
  • 16 juillet 2002: neuf personnes sont tuées et 20 autres blessées dans un attentat terroriste contre un bus en provenance de Bnei Brak en route vers Emmanuel. Une charge explosive a été activée à côté de l’autobus dont les vitres étaient pare-balles. Déguisés en soldats israéliens, les terroristes ouvrent le feu sur le bus. Quatre organisations terroristes revendiquent l’attaque qui a en réalité été probablement été effectuée par une cellule terroriste affiliée au Hamas, responsable de l’attaque d’Emmanuel le 21 décembre 2001.
  • 31 juillet 2002: l’explosion d’une bombe dans la cafétéria du centre étudiant « ‘Frank Sinatra » de l’université de Jérusalem sur le Mont Scopus provoque la mort de neuf personnes. L’attaque fait également 84 blessés dont 14 grièvement. L’engin explosif avait été placé à l’intérieur de la cafétéria qui est totalement ravagée dans l’attentat. Le Hamas revendique l’attentat.
  • 4 août 2002: neuf personnes sont tuées et 50 autres blessées dans un attentat-suicide perpétré dans un bus de la compagnie Egged, au carrefour Meron en Galilée. Le Hamas revendique l’attentat.
  • 19 Septembre 2002: six personnes sont tuées et 70 autres blessées lorsqu’un terroriste fait exploser une bombe dans un bus en face de la Grande Synagogue de Tel Aviv. L’attentat est revendiqué par le Hamas.
  • 10 octobre 2002: un homme est tué et 30 autres blessés dans l’explosion d’un autobus en face de l’université de Bar Ilan. Le Hamas revendique l’attentat.
  • 27 octobre 2002: trois soldats sont tués et 20 personnes sont blessées dans un attentat-suicide à Ariel. Les victimes qui avaient identifié le terroriste ont été tuées en essayant de l’empêcher d’activer sa bombe. Le terroriste était affilié au Hamas.
  • 17 mai 2003: un terroriste se fait exploser à côté d’une femme enceinte et de son mari sur une place publique à Hébron. Le Hamas revendique l’attentat.
  • 19 mai 2003: un terroriste sur un vélo attaque un poste de contrôle israélien dans la bande de Gaza. Le Hamas revendique l’attentat.
  • 11 juin 2003: Un terroriste du Hamas, déguisé en Juif ultra-orthodoxe, active sa ceinture explosive dans un bus en plein centre-ville de Jérusalem. Les quatre jours qui ont précédé cette attaque, 11 tentatives d’attentats-suicides avaient été recensées et 23 Israéliens avaient été assassinés par des terroristes, pour saboter le projet de feuille de route pour la paix censé mettre fin aux violences, signé par l’Autorité Palestinienne.
  • 14 janvier 2004: une terroriste se fait exploser au point de passage d’Erez entre Israël et Gaza. Trois soldats israéliens et un civil sont tués et douze autres civils sont blessés. Le Hamas et les Martyrs de la brigade d’Al-Aqsa (Fatah) revendiquent l’attentat. Pour la première fois selon le Hamas, la terroriste est une femme, pour contourner les précautions prises par Israël.
  • 17 janvier 2004: deux terroristes armés s’infiltrent dans le village de Kiryat Arba près d’Hébron et tuent deux Israéliens et en blessent deux autres dans une maison.
  • 29 janvier 2004: un terroriste se fait exploser dans un bus tout près de la maison du Premier ministre à Jérusalem. 10 personnes meurent sur le coup et 50 autres sont blessées. Le Premier ministre de l’époque Ariel Sharon n’était pas chez lui au moment de l’attentat. Les Brigades des martyrs d’al-Aqsa revendiquent l’attentat. Le Hamas revendique également l’attentat et envoie une photo du terroriste aux médias afin de prouver sa responsabilité.
  • 14 mars 2004: deux terroristes palestiniens tuent 10 Israéliens en se faisant exploser dans le port d’Ashdod. Une bombe explose dans une usine d’emballage d’agrumes et l’autre dans un bureau à l’extérieur du port. Plusieurs grenades sont retrouvées après l’explosion dans un sac à double fond. Le Hamas et les Brigades des martyrs d’al-Aqsa revendiquent l’attentat et affirment qu’ils ont agi en représailles après que plusieurs de leurs combattants aient été tués à Jenine.
  • 28 juin 2004: deux Israéliens sont tués et une quinzaine d’autres blessés à Sderot par deux roquettes Qassam artisanales. Le Hamas affirme être responsable des tirs de roquettes.
  • 29 juin 2004: deux Israéliens sont tués et une quinzaine d’autres blessés par l’explosion d’une roquette palestinienne à proximité d’une école maternelle de Sderot. Le Hamas revendique l’attentat.
  • 25 juillet 2004: deux enfants sont blessés dans l’explosion d’un missile anti-chars sur un centre communautaire de Neve Dekalim. La roquette a été tirée depuis de Khan Yunis alors que des milliers de personnes sont rassemblées dans le centre pour protester contre le plan de désengagement de Gaza. Les enfants jouaient dans la cour extérieure au moment où la roquette a frappé. Les Brigades Al-Qassam, la branche armée du Hamas, revendique l’attentat.
  • 31 août 2004: un terroriste fait exploser deux bus près d’un bâtiment municipal à Beersheba. Le terroriste profite du fait que les deux bus sont côte à côte pour faire exploser sa première bombe dans l’un des bus et une autre charge explosive dans le deuxième. Au moins 15 personnes sont tuées et 85 autres blessées. L’attentat est revendiqué par la branche armée du Hamas en représailles à l’assassinat de Yassine, un haut responsable du Hamas.
  • 7 septembre 2004: une roquette est tirée sur la ville de Sderot. Une personne a subi des blessures légères. La branche militaire du Hamas a revendiqué l’attaque.

Fin de la deuxième Intifada

  • 27 février 2008: le Hamas tire 257 roquettes et 228 obus de mortier depuis la bande de Gaza sur le Neguev. Cinq personnes sont blessées. Un étudiant de l’école Sapir succombe à ses blessures provoquées par l’explosion d’une roquette Qassam, ayant atterri dans le parking se trouvant a proximité du campus de Sderot.

Partager:

Comments: