Hezbollah : organisation terroriste du Liban du sud

Le Hezbollah est l’une des organisations terroristes les plus actives au monde. Basé au Liban du sud, il a su construire un réseau mondial de terreur. La liste de ses activités terroristes compte attentats-suicides, détournements d’avions, assassinats, contrebande d’armes et tirs de roquettes sur les populations civiles. Depuis sa création en 1982, des centaines d’innocents ont été tués et des milliers ont été blessés à cause du Hezbollah. Les États-Unis, l’Union européenne, l’Angleterre et le Canada ont déjà désigné le Hezbollah comme une organisation terroriste.

Lisez tous les articles parus sur le Hezbollah.

Hezbollah, une armée de terreur

Le Hezbollah ne menace pas seulement Israël mais le monde entier. Il a commis des attentats-suicides en Inde, en Argentine, en Bulgarie, au Liban et en Angleterre. C’est sans compter les nombreuses tentatives d’attentats déjouées.

Le Hezbollah importe illégalement ses armes par voies maritimes, terrestres et aériennes avec l’aide de ses fournisseurs, la Syrie et l’Iran. En novembre 2009, la Marine israélienne a intercepté le cargo Francop chargé de 500 tonnes d’armes destinées au Hezbollah. Cette organisation terroriste ne s’arrête pas là, elle aide les autres groupes terroristes de la région à recevoir armes et roquettes qui sont ensuite pointées sur Israël.

Menace des missiles du Hezbollah

Menace des missiles du Hezbollah

Le 12 juillet 2006, des terroristes du Hezbollah ont attaqué une patrouille de Tsahal, ont tué trois soldats et en ont kidnappé deux. Cet événement a déclenché la Seconde Guerre du Liban au cours de laquelle le Hezbollah a tiré environ 4000 roquettes sur les villes et villages d’Israël. 119 soldats et 44 civils ont été tués. En 2006, le Hezbollah comptait un arsenal de 20 000 roquettes. Aujourd’hui, l’arsenal de cette organisation terroriste s’élève à 100 000 roquettes.

Hezbollah : mandataire de l’Iran, pas du Liban

Le Hezbollah ne serait pas né sans l’aide financière et l’entraînement de l’Iran et des forces Al-Qods qui continuent jusqu’à aujourd’hui d’aider le Hezbollah. Depuis la révolution islamique, l’Iran a toujours cherché à exporter sa révolution au sein des nations arabes et spécialement parmi les minorités chiites. L’Iran utilise aujourd’hui le Hezbollah comme son mandataire qui réalise et propage son idéologie radicaliste.

Hassan Nasrallah

Hassan Nasrallah

L’implication du Hezbollah dans le conflit syrien aux côtés de Bashar el-Assad est un parfait exemple. Les forces du Hezbollah présentes en Syrie montrent une nouvelle fois la vraie intention de ce groupe terroriste : soutenir les alliés de la minorité chiite pour imposer une théocratie chiite au Liban tout en ignorant complètement les besoins de la population libanaise. Bien que le Hezbollah prétend protéger les Libanais, en réalité, il sert les intérêts de l’Iran et fera tout pour préserver l’axe Iran-Syrie-Hezbollah.

Avec l’aide de ces deux pays, le Hezbollah importe illégalement des armes au Liban qu’il stocke dans des zones habitées, utilisant les habitants du Liban comme boucliers humains. Un exemple est le village libanais al-Khiam. Près de 90 terroristes sont présents dans le village et utilisent les maisons, les écoles et les hôpitaux comme caches d’armes et d’explosifs.

Le Hezbollah a complètement ignoré les appels de la communauté internationale à déposer ses armes. Il n’a jamais appliqué la résolution 1701 de l’ONU qui impose une zone tampon au Liban du sud, vidée de tout groupe armé en dehors de l’armée libanaise. Le Hezbollah a clairement montré qu’il n’a aucune intention de baisser les armes.

Le profil Facebook du Hezbollah

Le profil Facebook du Hezbollah

Le profil Facebook du Hezbollah (photo d’illustration)

 Lisez tous les articles parus sur le Hezbollah.

Partager:

Commentaires: