Branche des Renseignements

Glossaire > Branche des Renseignements  

tsahalopedia

טכנולוגיהBranche des Renseignements

1. La Branche des Renseignements de l’armée (hébreu : אגף המודיעין, ‘Agaf HaModiin’), créée au moment où l’État d’Israël a gagné son indépendance, fait partie de « la communauté israélienne du renseignement » et évolue dans son propre cadre. Les soldats de la branche coordonnent leurs activités avec les autres branches du renseignement dans un but commun.

2. La branche est responsable de : déclencher l’alerte avant une guerre ou des actes terroristes ; analyser les données du renseignement civil et militaire afin de fournir une analyse de la situation sécuritaire ; distribuer les informations pertinentes aux corps indiqués. Les soldats de la branche sont responsables de la transmission de ces renseignements et de leur actualisation en temps réel.

3. Les soldats qui servent dans la branche remplissent de diverses fonctions de renseignement, telles que : des écoutes (radio, téléphoniques, etc.), de la traduction de renseignements, du décryptage d’images aériennes, la construction de terminaux informatiques sécurisés, etc.

4. Le corps s’est particulièrement distingué pendant la Guerre des Six Jours, lorsqu’il a collecté des renseignements primordiaux sur l’aviation égyptienne. Grâce à son action essentielle, l’Armée de l’Air Israélienne put déclencher une attaque planifiée et opportune sur les aérodromes égyptiens, lors de l’Opération Focus (hébreu : מבצע מוקד, ‘Mivtsa Moked’), qui permit de détruire la majeure partie des forces de l’Armée de l’Air égyptienne en l’espace de 3 heures. Le sort de la guerre fut largement déterminé par cette opération qui assura une supériorité des forces aériennes israéliennes sur l’Égypte.

5. L’unité « Sayeret Matkal » (hébreu : סיירת מטכ »ל), considérée comme la meilleure unité de combat de l’armée israélienne, et l’une des meilleures unités de forces spéciales au monde, est rattachée au Corps des Renseignements.

Pour en savoir plus sur la Branche des Renseignements, cliquez ici.

Partager: