Bande de Gaza

Glossaire > Bande de Gaza

tsahalopedia

Bande de Gaza

1. La bande de Gaza (hébreu : רצועת עזה, ‘Retsouat Aza’) est une bande de terre de 41 km de long et de 6 à 12 km de large située sur la côte orientale de la mer Méditerranée. Elle porte le nom de la plus grande ville du territoire, Gaza.

2. Sa superficie de 360 km² et les 1,6 million de Gazaouis qui y vivent en font l’une des zones les plus densément peuplées au monde. Elle est entourée au nord, à l’est et au sud-est par l’État d’Israël, et au sud-ouest par l’Égypte.

3. A la fin de la Guerre d’Indépendance en 1948, la bande de Gaza était occupée (mais pas annexée) par l’Égypte. Israël a conquis le territoire une première fois lors de la Campagne du Sinaï en 1956 et s’en est retiré le 1er mars 1957. Suite à la guerre préventive des Six Jours en 1967, Israël s’est à nouveau emparé de la zone, sans jamais l’annexer toutefois, jusqu’à son retrait total et définitif en 2005.

Gaza Map FR (1)

4. Depuis 2006, l’organisation terroriste du Hamas exerce le pouvoir dans la bande de Gaza, suite à sa victoire lors des élections législatives. En juin 2007, le Hamas a mené une offensive sanglante contre le Fatah et est devenu le seul pouvoir dirigeant dans la zone. La branche armée du Hamas ainsi que d’autres groupes extrémistes envoient régulièrement des roquettes et tentent de s’infiltrer en territoire israélien pour commettre des attentats. Afin d’empêcher le Hamas de se fournir en armement, Israël et l’Égypte imposent un blocus maritime sur la bande de Gaza. Israël permet toutefois le transfert de toute l’aide humanitaire par voie terrestre après inspection des marchandises au port d’Ashdod.

5. Israël fait parvenir environ 6000 tonnes d’aide humanitaire chaque jour dans la bande de Gaza par les points de passage de Soufa et Kerem Shalom, comprenant des fournitures médicales, des denrées alimentaires, des matériaux de construction, etc. L’acheminement se fait en coordination entre les autorités israéliennes, palestiniennes et internationales, après inspection des provisions afin de s’assurer qu’elles ne présentent pas de danger potentiel pour les citoyens israéliens. En outre, le passage d’Erez permet le transit de travailleurs palestiniens, du personnel politique, des journalistes et des véhicules transportant des passagers. En avril 2011, la vice-directrice de la Croix-Rouge à Gaza, Mathilde Redmatn, déclarait qu’il n’y a pas de crise humanitaire dans la zone.

Partager: