Corps du Génie Militaire

Armée de Défense d’Israël > Unités de Tsahal > Forces Armées > Forces Terrestres > Corps du Génie Militaire

Le Corps du Génie Militaire (anglais : Combat Engineering Corps ; hébreu : חיל ההנדסה הקרבית, ‘Hel HaHandassa HaKravit’ ou ‘Handassa Kravit’), fondé en 1947 dans les tout premiers jours de la Guerre d’Indépendance, est le corps de Tsahal responsable des fortifications et préparations préalables à une guerre. Les bataillons du corps sont en charge de l’élimination des obstacles placés par l’ennemi pendant le conflit armé, tels que les champs de mines par exemple, afin de permettre aux Forces Terrestres d’exécuter leur mission. Les forces du génie militaire sont des troupes d’attaque et non pas des troupes auxiliaires. Au cours d’un conflit armé, les troupes du Corps du Génie Militaire opèrent comme des troupes d’infanterie à tous égards et sont responsables de la mise en œuvre et du succès des missions d’ingénierie, comme la démolition de bâtiments. Les soldats du corps sont déployés sur l’ensemble du territoire israélien.

Les prérogatives du corps sont :

  • Le sabotage, la pose et le démantèlement de champs de mines : ces opérations visent à rendre le terrain praticable pour les troupes, que ce soit par le biais des opérations de déminage ou d’altération de l’aspect du terrain (destruction de rochers, bâtiments, etc.).
  • Le pontage : construction de ponts afin de franchir des cours d’eau.
  • Les fortifications : le corps construit différentes méthodes de protection et bâtit des fortifications légères et lourdes.
  • La mise en œuvre d’une réponse en cas d’attaque Nucléaire, Bactériologique ou Chimique (NBC).
  • Type d’entraînement basique : ‘Tironout 04’
  • Fusil d’assaut : M16 raccourci
  • Profil médical requis pour un rôle de combattant : de 72 à 97
  • Béret : Gris
  1. Formation
  2. Structure

1. Formation

L’entraînement commence par une phase de classes de niveau 04 (‘Tironout 04’) d’une durée de 4 mois, durant lesquelles le soldat apprend les bases de la vie militaire (discipline, solidarité, hiérarchie, etc.) mais est aussi déjà exposé aux différents armements et techniques liés au corps, tels que le sabotage, minage et déminage. A la fin des 4 mois, et au bout d’une longue marche militaire, le soldat reçoit l’insigne et le béret gris distinctifs du corps.

Puis le soldat élargit ses connaissances dans l’utilisation de technologies et armes propres au corps pendant les 4 mois de formation avancée. Les exercices deviennent plus difficiles et motivants. Le but de cette formation est de rendre le soldat capable de faire face et de répondre à des défis sur le terrain. De plus, les soldats apprennent les techniques avancées de minage et de sabotage, ainsi que le combat urbain. A la fin de la formation avancée, les exercices comprennent l’utilisation de véhicules blindés de combat en coordination avec d’autres corps (artillerie, blindé mécanisé et infanterie). Les meilleurs soldats ont l’opportunité de suivre un cours de formation de commandant à la fin de ces 4 mois d’entraînement avancé.

A l’issue de la phase d’entraînement, les soldats sont alors des combattants qualifiés et entrent en activité opérationnelle dans l’un des bataillons du corps. Les bataillons du Corps du Génie Militaire se trouvent dans toutes les zones de tension d’Israël.

La formation dans les bataillons NBC et dans l’unité ‘Yahalom’ est légèrement différente. Les soldats du bataillon NBC apprennent depuis les classes jusqu’à l’entraînement avancé, les secrets des armes NBC, tandis que les soldats de l’unité d’élite ‘Yahalom’ sont sujets à une formation particulièrement éprouvante et stimulante. Pour être admis dans l’unité ‘Yahalom’ les soldats doivent passer de difficiles tests de sélection qui durent 5 jours.

Retour en haut de page

2. Structure

Le corps est composé de 3 bataillons combattants, un bataillon NBC responsable de la conduite à avoir en cas d’attaque NBC, d’une unité d’élite « Yahalom » et d’un Quartier Général de Commandement.

Bataillons combattants

  • Bataillon ‘Assaf’ (litt. collecte) : ce bataillon est le plus ancien du corps. Il a été créé en 1947 dans les premiers jours de la Guerre d’Indépendance et a depuis pris part à toutes les guerres d’Israël. Il a eu un rôle décisif dans l’avancée de Tsahal vers les fortifications ennemies. Après l’Opération franco-israélo-britannique dans le Sinaï en 1956, le bataillon reçut une citation (récompense militaire) du Chef d’État-major pour son activité cruciale dans l’opération « Terre Brûlée », au cours de laquelle furent détruits tous les bâtiments et les voies ferrées de la péninsule du Sinaï. Lors de la Deuxième Guerre du Liban, le bataillon a réalisé des opérations de sabotage contre les positions militaires du Hezbollah et a ouvert la voie aux véhicules blindés de Tsahal.
  • Bataillon ‘Lahav’ (litt. lame) : il a été créé en 1993 pour renforcer le Corps du Génie Militaire dans son opposition contre le Liban. Il a ouvert la voie vers le village d’Ayta ash-Shab pendant la Deuxième Guerre du Liban.
  • Bataillon ‘Makhatz’ (litt. pilonnage) : depuis sa fondation suite à la Guerre du Kippour, ce bataillon a pris part à toutes les guerres d’Israël et à de diverses opérations militaires.

Bataillon NBC

Le bataillon NBC est le bataillon responsable de la lutte contre les armes nucléaires, bactériologiques et chimiques. Sa mission est de nettoyer les territoires touchés par des armes non-conventionnelles, de lutter dans des conditions inhabituelles et de permettre à toutes les unités de Tsahal de poursuivre leur activité en cas d’attaque NBC. Il est composé de soldats et soldates et travaille en coopération avec la plupart des unités de Tsahal. En plus de la formation spécifique à la lutte contre les armes NBC, les soldats du bataillon reçoivent une formation d’infanterie, d’infanterie mécanisée, de navigation, etc.

 « Yahalom » (litt. diamant)

C’est l’unité d’élite du Corps du Génie Militaire de l’Armée de Défense d’Israël. L’admission dans cette unité se fait sur la base du volontariat. Sa mission est d’exécuter des opérations d’ingénierie spéciales dans le domaine de l’armement dangereux, de patrouiller et de découvrir les tunnels et caches d’armes ennemis, à l’aide de moyens avancés et de technologies du futur.

Quartier Général de Commandement

C’est le département responsable de l’exécution des missions d’ingénierie diverses et variées en situation de routine et d’urgence, comme : la construction d’avant-postes, de barrières, le pavage de routes, et autres grands projets d’ingénierie menés en coopération avec l’unité de construction de l’armée et des entrepreneurs civils. En temps de guerre, il est responsable de la réalisation des missions de tous les autres bataillons du corps.

Retour en haut de page

Partager: