Corps d’Infanterie – Brigade Kfir

Armée de Défense d’Israël > Unités de Tsahal > Forces Armées > Forces TerrestresCorps d’InfanterieBrigade Kfir

Brigade Kfir

La Brigade Kfir (anglais : Kfir Brigade ; hébreu : חטיבת כפיר, ‘Hativat Kfir’, litt. lionceau) est la plus jeune et la plus grande brigade d’infanterie de Tsahal. La brigade, créée officiellement en février 2005, tire ses racines et son héritage d’unités dont la mission était de lutter contre le terrorisme palestinien (l’unité d’élite ‘Harouv’, l’unité ‘Douhifat’ et les « bataillons 90 »). La Brigade Kfir est subordonnée à la Formation Plada du Commandement de la Région Centre.

Aujourd’hui, la brigade est composée de six bataillons (Nahshon, Samson, Douhifat, Lavi, Harouv et Netsah Yehouda) qui sont spécialisés dans la lutte antiterroriste et la guérilla, en particulier la guérilla urbaine et la guérilla en terrain compliqué (terrasses, broussailles, etc.). Les bataillons de la brigade effectuent des arrestations de personnes recherchées, des opérations contre les organisations terroristes et leurs infrastructures et autres opérations de sécurité, dans leurs zones d’action respectives.

La brigade a été créée en réponse au besoin urgent d’avoir une force d’infanterie de qualité capable de lutter contre le terrorisme palestinien dans la région de Judée-Samarie. Elle représente aujourd’hui le fer de lance de Tsahal dans la lutte contre le terrorisme dans cette région. Les bataillons de la brigade sont déployés dans les villes palestiniennes qui s’étendent de  la ville Hébron dans le sud de la région, jusqu’à celle de Toulkarem dans le nord.

La Brigade Kfir réalise des opérations difficiles qui exigent du soldat un haut niveau d’expertise, de constance, d’initiative, de courage, de détermination et d’éthique sur une base quotidienne.

  • Type d’entraînement basique : ‘Tironout 05’
  • Fusil d’assaut : M-16 raccourci
  • Profil médical requis : de 82 à 97
  • Béret : Camouflage

Structure

La brigade est divisée en 6 bataillons réguliers. C’est la seule brigade d’infanterie qui ne compte pas de bataillon de reconnaissance.

tsahal-structure-kfir

Bataillon ‘Nahshon’

Création

En 1998, la décision fut prise de créer un bataillon dédié à la lutte dans les territoires de Judée-Samarie. En novembre 1998, la première compagnie du bataillon fut créée et en 2000 le bataillon fut déclaré officiellement prêt et opérationnel.

Zone d’action

Le bataillon est en charge d’assurer la sécurité dans la zone « Ephraïm », qui englobe la zone des villes de Qalqilya et Toulkarem, et la Route 5 qui traverse la Samarie. Le bataillon réalise de nombreuses opérations contre les organisations terroristes, telles que des arrestations, des embuscades, etc. Le bataillon a remporté de nombreux succès en infligeant de lourdes pertes aux infrastructures terroristes.

Origine du nom

Le bataillon tire son nom du personnage biblique Nahshon ben Aminadav qui selon le récit biblique fut le premier à traverser la Mer Rouge lors de la sortie d’Égypte des hébreux durant l’Exode. Ce personnage symbolise l’esprit pionnier et l’héroïsme.

Bataillon ‘Samson’

Création

L’unité d’infiltration ‘Samson’ a été créée en 1989 dans les régions de Judée-Samarie et de Gaza. Les soldats de cette unité se déguisaient en arabes pour réaliser des opérations militaires ou collecter des renseignements. Cette unité fut démantelée en 1995, avec le transfert de la ville de Gaza sous autonomie palestinienne. En novembre 1997, il fut décidé de créer un bataillon d’infanterie régulier dédié à la zone de Gaza : il s’agit du bataillon ‘Samson’.

Zone d’action

Aujourd’hui, ce bataillon opère dans la zone d’« Etsion » qui englobe notamment la ville de Bethléem. Le bataillon réalise des opérations de sécurité dont le but est de préserver la vie des citoyens dans la région, d’empêcher l’exécution d’attaques terroristes en plein territoire israélien, d’effectuer des arrestations de personnes recherchées, etc.

Origine du nom

Le bataillon tire son nom du héros biblique Samson (ou Shimshon en hébreu), l’un des Juges d’Israël, réputé pour avoir une force gigantesque qui lui venait de sa longue chevelure.

Bataillon ‘Harouv’

Création

Le bataillon a été créé en 1995, mais son histoire remonte à 1966. C’est à cette date que l’ancien Chef d’État-major Yithak Rabin eut l’idée de créer l’unité d’élite ‘Harouv’. Cette unité était spécialisée dans l’activité de sécurité de routine le long de la frontière avec la Jordanie. Après avoir été démantelé, le Bataillon ‘Harouv’ a été rétabli en 1995. Aujourd’hui, le bataillon est spécialisé dans le combat en zone urbaine. L’activité principale du bataillon consiste en la réalisation d’arrestations et d’opérations ciblées contre les organisations terroristes.

Zone d’action

Le bataillon est responsable de la ville palestinienne de Naplouse, et opère dans la zone de Samarie.

Origine du nom

Le bataillon tire son nom de la légendaire unité d’élite ‘Harouv’, dont il poursuit la glorieuse tradition dans les mêmes zones d’action.

Bataillon ‘Netsah Yehouda’

Création

Le bataillon a été créé en 1999 dans le cadre d’un projet commun de Tsahal, du Ministère de la Défense et de l’association des rabbins de la communauté juive ultra-orthodoxe. Le bataillon a été créé dans le but d’aider la population juive ultra-orthodoxe à s’intégrer dans la société israélienne par le biais de l’armée. Le bataillon apporte une réponse unique aux besoins des soldats qui y servent en matière de religion (nourriture strictement casher, absence de contact avec les femmes, etc.)

Zone d’action

Le bataillon opère dans la zone de la Vallée du Jourdain ; il est responsable des points de passage de Taisir, Beqaot et Gitit.

Origine du nom

Le bataillon tire son nom du Lion de Juda, symbole de la longévité et de la pérennité du peuple juif.

Bataillon ‘Douhifat’

Création

Le bataillon tire ses racines de l’unité d’élite ‘Douhifat’ qui avait été créée au sein de la Brigade Parachutiste. Cette unité combinait en réalité des forces d’infanterie et blindées – il s’agissait d’une unité parachutiste blindée. L’unité fut démantelée et reconstituée en 1992 en tant que bataillon d’infanterie spécialisé dans la lutte antiterroriste dans la région de Judée-Samarie. Parallèlement, le bataillon combat aux côtés des chars de la 401ème Brigade du Corps Blindé Mécanisé, si nécessaire.

Zone d’action

Le bataillon opère dans la région de Judée-Samarie et plus particulièrement dans la zone de la ville de Ramallah.

Origine du nom

Le bataillon est nommé d’après l’ancienne unité de reconnaissance ‘Douhifat’. Le mot hébreu ‘douhifat’ signifie « huppe fasciée », l’oiseau national d’Israël.

Bataillon ‘Lavi’

Création

Le bataillon a été formé vers la fin des années 1990, en réponse à la volonté de Tsahal d’assigner chaque bataillon à un secteur de manière permanente, afin d’améliorer la connaissance et la spécialisation qu’a chaque bataillon de sa propre zone.

Zone d’action

Sud du Mont Hébron et ville de Hébron, dans le territoire de Judée.

Origine du nom

Le mot ‘lavi’ est l’un des trois mots signifiant « lion » en hébreu. Le lion est le symbole du Commandement de la Région Centre.

Retour en haut de page

Partager: