Corps d’Infanterie – Brigade Givati

Armée de Défense d’Israël > Unités de Tsahal > Forces Armées > Forces TerrestresCorps d’Infanterie > Brigade Givate

 Brigade Givati

La Brigade Givati (anglais : Givati Brigade ; hébreu : חטיבת גיבעתי, ‘Hativat Givati’) est une brigade d’infanterie régulière placée sous la responsabilité du Commandement de la Région Sud. Les soldats de la brigade portent un béret de couleur violette et des chaussures noires. Les soldats de la Brigade Givati ont été les premiers combattants de Tsahal à être munis du « Tavor », le fusil d’assaut de manufacture israélienne. A l’origine, la Brigade Givati était une brigade d’infanterie de l’Armée de Défense d’Israël qui avait combattu pendant la Guerre d’Indépendance. Cette brigade avait été démantelée en 1956 et rétablie immédiatement après en tant que brigade de réserve. La brigade régulière qui opère aujourd’hui, surnommée « la Jeune Givati », a été créée en 1983.

La Brigade Givati est la principale force d’infanterie stationnée à la frontière de la bande de Gaza et est en charge de la lutte contre le terrorisme dans cette zone, avec la Brigade Kfir, des forces blindées, le bataillon Lahav du Corps du Génie Militaire et l’Armée de l’Air. En janvier 2005, le bataillon de reconnaissance de Givati a reçu la médaille pour services distingués des mains du Chef d’État-major, une décoration militaire décernée en reconnaissance de ses opérations dans la bande de Gaza.

  1. Un Peu d’Histoire
  2. Structure

1. Un Peu d’Histoire

Le 29 novembre 1947, l’Assemblée Générale de l’ONU décida de diviser la Palestine en deux États, un État juif et un État arabe. Le lendemain de la décision, les Arabes vivant en Palestine déclenchèrent une guerre contre les implantations juives de la région. Les hostilités furent ouvertes avec l’attaque à la grenade et à la mitrailleuse d’un autobus qui faisait route vers Jérusalem, le 30 novembre 1947, au cours de laquelle 7 résidents juifs furent assassinés. Le même jour, l’ordre fut donné de créer des brigades combattantes au sein de la Haganah. Parmi ces brigades, il y avait la Brigade Givati, qui reçut le numéro 5, et dont Shimon Avidan fut nommé le premier commandant. Avidan possédait une grande expérience au combat, acquise quand il était commandant du premier bataillon du Palmah. A sa création,  la Brigade Givati était composée de 4 bataillons; trois d’entre eux étaient constitués de membres de la Haganah de Tel Aviv et de ses environs, le quatrième étant constitué quant à lui, de membres des communautés du sud, Rishon LeZion, Rehovot et Ness Ziona.

Les combattants de la brigade ont pris part à de nombreux combats et ont acquis de nombreuses victoires sur le chemin de l’indépendance d’Israël. En 1956, la brigade régulière fut dissoute. En 1983, avec la prolongation de la guerre au Liban, il fut décidé de créer une nouvelle brigade d’infanterie dans Tsahal et de la nommer Givati, en référence à la brigade qui avait lutté pour l’indépendance d’Israël.

Le premier commandant de la « Jeune Givati » fut le Colonel Yehouda Douvdevani. La « Jeune Givati » a combattu alternativement dans l’ancienne zone de sécurité israélienne au Liban et dans la bande de Gaza. Suite au retrait du Liban en 2000, la brigade est passée sous la responsabilité du Commandement de la Région Sud et a été stationnée dans la zone de la bande de Gaza où elle a mené une série d’opérations de lutte contre le terrorisme au cours desquelles des centaines de soldats ont perdu la vie. Depuis août 2005, la brigade est stationnée autour de la bande de Gaza.

Retour en haut de page

2. Structure

La brigade est divisée en 3 bataillons réguliers, un bataillon de reconnaissance et une base de formation.

Bataillon ‘Shaked’ (litt. amande)

Le bataillon ‘Shaked’ a été créé en 1984, en tant que premier bataillon de la jeune Brigade Givati, et il s’inscrit dans la lignée de la légendaire unité d’élite ‘Shaked’, qui constituait comme Givati aujourd’hui le fer de lance du Commandement de la Région Sud jusqu’à son démantèlement en 1973. L’unité d’élite ‘Shaked’ était constituée de soldats bédouins, druzes et juifs. Le mot ‘Shaked’ en hébreu est en fait un acronyme signifiant « protection de la ligne sud » (hébreu : שמירת קו דרום, ‘Shmirat Kav Darom’).

Depuis sa création, le bataillon a participé à de nombreuses opérations spéciales et aussi de routine, dans les zones du Liban, de la bande de Gaza et de Judée-Samarie.

Bataillon ‘Tsabar’ (litt. cactus « raquette »)

Ce bataillon a été créé en 1983 au sein de la nouvelle Brigade Givati. Le bataillon emprunte son nom à la flore du désert. Le cactus « raquette », ou opuntia en langage scientifique, est un cactus que l’on trouve dans le désert et qui donne des fruits comestibles appelés figues de Barbarie. Depuis sa création, le bataillon a une grande activité opérationnelle dans différentes zones d’action et en particulier celle de la bande de Gaza.

Bataillon ‘Rotem’ (litt. genêt)

Le bataillon ‘Rotem’ est le plus jeune des trois bataillons de la brigade. Il a été créé en 1984 alors que les deux autres bataillons l’ont été en 1983. Le bataillon tire son nom du genêt, une plante que l’on trouve en abondance dans la flore désertique. Depuis sa création, le bataillon a participé à de nombreuses opérations spéciales et de routine, dans les zones du Liban, de la bande de Gaza et de Judée-Samarie.

Bataillon de Reconnaissance (hébreu : גדס »ר, ‘Gadsar’ ; ou סיירת, ‘Sayeret’)

Le Bataillon de Reconnaissance de la Brigade Givati s’appelle « Les Renards de Samson » (hébreu : שועלי שמשון, ‘Shoaley Shimshon’). Il est composé de 4 compagnies. Les soldats désireux de rejoindre le Bataillon de Reconnaissance, considéré comme le bataillon d’élite de la brigade, doivent passer des tests de sélection très difficiles physiquement et mentalement qui visent à éprouver la volonté et les aptitudes des soldats, et qui ont lieu pendant la phase d’entraînement basique.

  • Compagnie de Reconnaissance (hébreu : פלס »ר, ‘Palsar’) : la mission de cette compagnie, créée en 1983, est de mener la brigade au combat, d’exécuter des opérations de navigation, patrouille et renseignement, ainsi que des raids et opérations spéciales. L’unité d’élite de Givati est l’une des unités spéciales les plus actives et les plus en vue de Tsahal.
  • Compagnie d’Ingénierie (hébreu : פלחה »ן, ‘Palhan’) : elle a été créée en 1984 dans le cadre de la nouvelle Brigade Givati. Elle exécute des opérations de sabotage dans le territoire ennemi, de détonation de charges explosives, de pose de mines, etc. Sa mission principale est de dégager le terrain afin de le rendre praticable pour le reste des troupes.
  • Compagnie Antichars ‘Orev’ (hébreu : פלנ »ט, ‘Palnat’) : cette compagnie fait usage de missiles destinés à percer les chars blindés et les VTT (Véhicule de Transport de Troupes) de l’ennemi. Les soldats de cette compagnie reçoivent une double formation d’infanterie et de lutte antichar.

Retour en haut de page

Partager: