Le caporal Léa Calderoni : soldate d’excellence

lea banner

Alors que la célébration du 67ème anniversaire de l’Indépendance d’Israël approche, 120 soldats et officiers vont être décorés de l’Ordre d’Excellence du Président de l’État d’Israël. Le caporal Léa Calderoni, une soldate seule venue de Rome, recevra ce jeudi cette décoration suprême au sein de Tsahal. Retour sur un parcours marqué par la réussite et le dévouement.

Le caporal Léa Calderoni a 21 ans. Elle est née à Rome au sein d’une famille laïque juive italienne.

Léa se rend pour la première fois en Israël dans le cadre du programme Taglit, qui offre un voyage-découverte du pays de dix jours aux jeunes juifs du monde entier. “Je me souviens d’avoir vu le drapeau d’Israël sur l’empennage de l’avion en embarquant, et tout de suite j’ai eu le sentiment d’être déjà chez moi”, raconte-elle.

À la fin du programme, Léa décide de prolonger son séjour dans le pays. Ce qui devait être de simples vacances changent sa vie. Elle reste dans le pays et devient israélienne en juillet 2013. Dès lors, les choses se sont accélérées :  elle passe ses examens pour rentrer dans l’armée, et en avril 2014, elle est incorporée au sein de Tsahal.Lea Calderoni

C’est pendant sa période de classes que Léa entend pour la première fois parler du programme Sar El, dans lequel des volontaires viennent du monde entier pour donner de leur temps à l’État d’Israël. “Dès ce moment là, intégrer Sar El est devenue une idée fixe dont je faisais part à mes commandants quotidiennement, à leur grand détriment”, raconte Léa en riant. Mais sa détermination a fini par payer : à la fin de son entraînement, Léa est affectée à l’unité Sar El en tant que guide pour les groupes de volontaires.

Lea 2

“Chaque jour, chaque groupe vous apprend quelque chose de nouveau”, dit Léa. “C’est fabuleux parce chaque personne vient avec une histoire différente, mais tous veulent aider Tsahal et Israël. “20% des volontaires ne sont pas juifs et il m’est arrivé d’encadrer un groupe de Finlandais et de Hollandais non-juifs qui ne vivaient et ne respiraient que pour Israël”, raconte-elle.

Lea 3

“J’assure le lien entre l’armée et les volontaires”. C’est en ces mots  que Léa décrit son travail. “C’est un grand honneur car je suis en quelque sorte l’ambassadrice de l’armée et je veux tout faire pour qu’à la fin du programme, lorsque les volontaires retournent dans leurs pays, qu’ils se sentent comme des ambassadeurs d’Israël et de Tsahal”, explique-t-elle.

Quant aux volontaires que Léa encadre en ce moment, leur jugement est unanime. Jerry Iron, un citoyen américain décrit ainsi Léa : “Souriante, enthousiaste, en un mot : la meilleure”. M. Martinez, un citoyen français de confession catholique ne mâche pas ses mots non plus : “Elle est exceptionnelle, toujours disponible et à notre service, toujours souriante. Elle est tout simplement parfaite”.

Léa 4

Léa explique en toute modestie que “si on aime quelque chose, alors on le fait avec plaisir et avec le sourire”.

Le sionisme, l’intelligence et le dévouement qui caractérisent le caporal Léa Calderoni sont un exemple pour tous les soldats d’Israël. Au nom de Tsahal, nous lui adressons nos plus sincères félicitations pour sa décoration et l’excellence de son service.


Partager:


Comments: