Le porte-parole du Hamas : “nous menons les Palestiniens à la mort”

Le porte-parole de Hamas s’est exprimé à plusieurs reprises durant l’Opération Bordure Protectrice, lancée par Tsahal le 12 juin afin de stopper les tirs de roquettes s’émanant de la bande de Gaza. Ses mots révèlent la sinistre façon dont le Hamas abuse de ses civils en les mettant intentionnellement en danger.

Suivez le fil info de l’Opération Bordure Protectrice ici.

Le porte-parole du Hamas à Gaza, Sami Abu Zuhri, a déclaré hier (13/07/14) dans une interview donnée à Al Aqsa, chaîne de télévision officielle du Hamas :

porte-parole Hamas mort citation

Au-delà de la provocation du Hamas qui a tiré plus de 1000 roquettes sur Israël depuis le début de l’Opération Bordure Protectrice, Abu Zuhri s’est aussi référé à la politique de l’organisation politique d’utiliser la population comme bouclier humain. Dans la vidéo suivante, Abu Zuhri admet clairement que le Hamas fait usage de cette politique inacceptable.

Dans les images ci-dessus, le porte-parole du Hamas fait référence aux annulations de frappes de Tsahal lorsqu’il y a la présence de civils, évitant ainsi au maximum les pertes civiles.

Un exemple d’une frappe annulée est montré dans la vidéo ci-dessous. Vous pouvez y voir Tsahal pratiquant la technique du “roof knocking” : les avions de l’Armée de l’Air tire une bombe assourdissante, inoffensive, au dessus d’un immeuble, qui avertit les civils d’une frappe imminente due à la proximité d’armes (caches d’armes ou autres cibles terroristes).

Dans la vidéo ci-dessus, les résidents évacuent leurs maisons après le “roof knocking”, mais il est ensuite possible de voir que beaucoup d’autres civils montent sur le toit et forment un bouclier humain.

La pratique du Hamas consistant à inciter les Gazaouis à rester dans leurs maisons a déjà causé plusieurs morts.

Continuez la conversation sur Twitter :

Rejoignez-nous sur Facebook et revivez en images les moments forts sur Instagram.


Partager:


Commentaires: