Tsahal cible uniquement les sites terroristes : preuves en images

Les terroristes de Gaza ont choisi d’agir depuis les centres urbains de la bande de Gaza. Se cachant derrière des infrastructures civiles (écoles, cliniques, mosquées), le Hamas les transforme en cibles légitimes au regard du droit international. Malgré tout, Tsahal fait des efforts extraordinaires afin de frapper avec précision les sites terroristes. La preuve en images.

banner

Depuis le début de l’Opération Bordure Protectrice, l’armée israélienne a eu recours à tous les moyens possibles afin d’empêcher de nuire aux personnes non impliquées. Durant cette opération en cours, Tsahal a déjà montré à maintes reprises que le Hamas utilise de manière cynique la population de la bande de Gaza. Voici plusieurs exemples :

Armes et roquettes cachées dans une école de la bande de Gaza

Armes et roquettes cachées dans une école de la bande de Gaza

Tunnel terroriste entouré de maisons civils à Gaza

Tunnel terroriste entouré de maisons civiles à Gaza

map tatsa UNRWA

Cache d’armes près d’un centre médical de l’UNRWA

Lorsque le Hamas tire des roquettes, il exploite systématiquement des civils palestiniens comme boucliers humains. Ces images prises par l’Armée de l’Air israélienne montrent où se trouvent ses sites de lancements de roquettes et où il cache ses armes.

Suivez le fil info de l’Opération Bordure Protectrice ici.

Comme vous pouvez le voir dans les vidéos suivantes, lorsque l’armée israélienne effectue des frappes aériennes, il cible uniquement le site terroriste concerné, en minimisant les dommages causés aux alentours. De plus, avant chaque attaque, l’armée annonce l’imminence d’une attaque en envoyant une petite bombe sonore qui ne détruit rien, afin que les civils aux alentours aient le temps d’évacuer les lieux.

Tsahal prend toutes les mesures nécessaires pour frapper fortement les terroristes de la bande de Gaza tout en respectant le droit international et les civils innocents que le Hamas utilise comme boucliers humains.

Rejoignez-nous sur Facebook et revivez en images les moments forts sur Instagram.


Partager:


Commentaires: