Pourquoi Tsahal cible les infrastructures du Hamas en Judée-Samarie ?

banner hamas judée samarie

Le Hamas exploite des institutions sociales pour mener ses actes de violence en Judée-Samarie. Il est dans le devoir de Tsahal de frapper les infrastructures du Hamas localisées parmi les institutions civiles afin de stopper le terrorisme de l’organisation.

Le Hamas utilise un vaste réseau civil pour endoctriner les Palestiniens et générer un soutien pour sa violence. Les terroristes ont donné le nom de “Dawa” à ce système, un terme signifiant littéralement “appel” ou “prédication”

Ce système d’apparence sociale est constitué de mosquées, d’écoles et d’hôpitaux situés dans toute la Judée-Samarie. Le Hamas exploite ces institutions afin de recruter des terroristes et d’inculquer son idéologie islamique radicale. L’armée israélienne doit affaiblir les ressources dite civiles de l’organisation car elles lui servent de vitrine pour mieux perpétrer son terrorisme au quotidien.

Cycle terreur hamas dawa

La semaine dernière, les soldats de Tsahal ont lancé une opération visant à retrouver les trois jeunes Israéliens kidnappés par les terroristes du Hamas. L’un des objectifs clés de cette opération est également de frapper les capacités du Hamas en s’attaquant à ses infrastructures terroristes qui lui ont permis de mener ce récent enlèvement. Afin de remplir cette mission, les soldats de Tsahal ont ciblé de nombreuses infrastructures terroristes du Hamas à travers son réseau nommé Dawa.

Mercredi nuit, au cours d’une opération à Ramallah, les forces de Tsahal ont fermé les bureaux de la chaîne de télévision officielle du Hamas, Al Aqsa TV. L’organisation terroriste utilise cette chaîne afin de promouvoir les violence en Judée-Samarie. Les forces israéliennes se sont également attaqués aux ressources du Hamas présent dans l’Université Birzeit, plaque tournante du terrorisme à Ramallah.

Cycle de la terreur : comment Dawa fonctionne t-il ?

Le mois dernier, les étudiants palestiniens du mouvement du Hamas ont organisé une massive manifestation à Birzeit. Les étudiants ont paradé sur le campus en portant les roquettes M-75 fabriquées par le Hamas et qu’il avait tiré sur les grandes villes israéliennes en octobre 2012.

Cette université abrite de nombreux éléments du réseau Dawa. Le système comprend un large ensemble d’entités politiques et sociales, y compris des organisations bénévoles, des mosquées, des organisations étudiantes et des clubs sportifs.

Dawa éduque des milliers d’enfants palestiniens en leur inculquant les valeurs du “martyr”. Les enfants sont des proies faciles à manipuler et le Hamas l’a bien compris. Il les utilise afin de les pousser à commettre des attaques terroristes.

Tous ces programmes servent les intérêts du Hamas. Le général de brigade Nizar Ammar de Tsahal l’a récemment avoué: “la différence entre les branches [politique, sociale et militaire] du Hamas est souvent fictive.”

Au fur et à mesure des années, le Hamas a étendu son opération de collecte de fonds. L’organisation gère les associations étudiantes dans les universités palestiniennes en Judée-Samarie. Les groupes pro-Hamas répandent une propagande violente et organisent de grands rassemblements soutenant le terrorisme contre Israël.

L’année dernière, le Hamas a organisé un rassemblement à l’Université Nationale An Najah, a encouragé au Jihad et à d’autres actes terroristes. Les étudiants ont salué les enlèvements comme celui d’Eyal, Gilad et Naftali, les trois adolescents Israéliens kidnappés la semaine dernière.

Université de Birzeit

Université de Birzeit

Le réseau Dawa permet au Hamas de mener des enlèvements et d’autres actes de terreur. Tant que l’organisation terroriste intensifiera sa violence, l’armée israélienne poursuivra sa mission de maintenir la sécurité d’Israël.

Rejoignez-nous sur Facebook et revivez en images les moments forts sur Instagram.


Partager:


Comments: