Les kidnappings du Hamas : une méthode bien huilée

banner kidnapping

Le kidnapping de trois jeunes Israéliens jeudi dernier fait suite à une très longue série de tentatives d’enlèvements de civils. Depuis janvier 2013, Israël a empêché 64 tentatives de kidnappings dont la grande majorité ont été mises en œuvre par le Hamas. Historique d’une technique utilisée à outrance par cette organisation terroriste.

Les terroristes du Hamas ont pris pour cible des jeunes faisant du stop, les attirant à l’intérieur de leur voiture avant de les kidnapper. Leur but était clair : utiliser des civils ou des soldats israéliens comme moyen de négociation pour libérer les terroristes palestiniens emprisonnés en Israël. Parfois, les terroristes cherchent simplement à tuer de sang froid des civils innocents et terroriser la population des villages israéliens.

Depuis jeudi, les forces israéliennes recherchent de manière intensive les ravisseurs de GIlad Shaar (16 ans), Eyal Yifrah (16 ans) et Nafatli Fraenkel (19 ans).

eyal-gilad-naftali-israeliens-kidnappes

Historiques des enlèvements

2013, Tomer Hazan : le caporal-chef Hazan a été conduit par un travailleur palestinien jusqu’à un village en Judée-Samarie avant d’être assassiné. Le terroriste a avoué qu’il voulait négocier la libération de son frère (emprisonné en israël pour son implication dans plusieurs attaques terroristes) contre le corps du soldat.

2006, Gilad Shalit : le Hamas a kidnappé le soldat israélien et a tué deux autres soldats. Shalit a été retenue en captivité pendant cinq long années jusqu’en 2011. Il a été échangé contre la libération de 1027 terroristes.

1994, Nachson Wachsman : des terroristes du Hamas ont kidnappé le jeune caporal-chef. Il a été tué lors d’une tentative de libération par l’armée israélienne.

1992, Nisim Toledano : agent de la police des frontières, capturé et ensuite abattu alors qu’il se rendait sur son lieu de travail. Son corps a été retrouvé seulement quelques mois après.

1989, Avi Sasportas : en septembre, des terroristes du Hamas déguisés en Juifs orthodoxes ont abattu de sang froid le caporal-chef Avi Sasportas après qu’il soit monté dans leur véhicule.

1989, Ilan Saadon : alors que le caporal se débattait contre ses ravisseurs, il fut tué sur le champ et les terroristes jetèrent son corps dans un chantier.

Terroristes du Hamas

Terroristes du Hamas

Efforts incessants des organisations terroristes

Les forces de sécurités israéliennes ont empêché la très grande majorité des tentatives d’enlèvements malgré les efforts incessants des organisations terroristes.

Le Shin Bet, service sécurité intérieur d’Israël, a déjoué un enlèvement important l’année dernière en arrêtant une cellule du Jihad islamique palestinien opérant à l’intérieur même d’Israël. Après les avoir intercepté, les forces de sécurité ont trouvé des masques de ski, du ruban adhésif, un cutter et une arme de poing en leur possession. Ces terroristes qui avaient reçu un financement et une formation à Jénine, étaient clairement préparés à effectuer un enlèvement.

L’an dernier, des membres du Hamas installés dans la bande de Gaza se préparaient à kidnapper un soldat israélien. Les forces de Tsahal les ont arrêté en février 2013, et ont découvert, suite aux interrogatoires, qu’ils prévoyaient d’enlever un soldat en le cachant ensuite dans le coffre d’une voiture.

L’enlèvement est une menace constante pour la sécurité des civils israéliens. Eyal, Gilad, et Naftali sont les trois malheureuses victimes du terrorisme, mais les soldats de Tsahal restent en état d’alerte pour tenter de prévenir ces attaques.

Continuez la conversation sur Twitter :

 

Rejoignez-nous sur Facebook et revivez en images les moments forts sur Instagram.


Partager:


Comments: