L’enlèvement des jeunes Israéliens, source de joie palestinienne

banner kidnapping

Dans les rues et partout sur le net, les Palestiniens crient haut et fort leur soutien aux terroristes qui ont kidnappé les trois jeunes Israéliens : Eyal Yifrach, Gilad Shaar et Naftali Fraenkel. Découvrez en images quelques exemples de ces démonstrations de joie que les médias ne vous montreront pas.

Jeudi soir (12 juin 2014), des terroristes du Hamas ont kidnappé trois adolescents israéliens en Judée-Samarie. Cela fait plus d’une semaine que les forces de Tsahal conduisent l’Opération Gardien de nos Frères, opération de grande envergure ayant pour but de retrouver les adolescents.

Pendant ce temps, des Palestiniens ont exprimé leur support pour ce kidnapping et ont appelé à d’autres kidnappings.

célébrations hamas kidnapping université

Lors de leur cérémonie de fin d’études, des étudiants des universités à Naplouse et à Abu Dis ont montré leur soutien au Hamas et à l’enlèvement des trois jeunes Israéliens. Des milliers de jeunes ont levé le drapeau du Hamas et des dizaines d’étudiants ont posé devant les appareils photos levant trois doigts, représentant les trois kidnappés israéliens.

célébrations hamas kidnapping université

Les étudiants ont brandi de nombreuses pancartes rendant hommage à des terroristes comme Ahmed Jabari, l’ancien chef de la branche militaire du Hamas qui a dirigé des centaines d’attaques terroristes contre Israël, dont le kidnapping de Gilad Shalit.

célébrations hamas kidnapping université

Au cours d’une autre cérémonie à l’Université Al-Quds à Abu Dis, des diplômés d’Ingénieurie ont défilé munis de pancartes sur lesquelles on pouvait lire : “les Brigades d’Ingénieurie d’Al-Qassam”, une référence à l’aile militaire du Hamas. Les familles des terroristes emprisonnés se sont elles-aussi jointes aux célébrations en faisant le signe des trois doigts pour applaudir l’enlèvement de la semaine dernière.

Peu de temps après l’enlèvement de jeudi, les organisations terroristes ont salué l’attaque et ont incité les Palestiniens de Judée-Samarie à entraver les efforts de l’armée israélienne pour retrouver les garçons. De hauts responsables du Hamas et du Jihad islamique palestinien ont appelé à des enlèvements d’Israéliens supplémentaires, avec l’intention insidieuse de les échanger contre des terroristes condamnés et emprisonnés en Israël.

 Des étudiants de l’Université Birzeit de Ramallah distribuant des bonbons en célébration du kidnapping des trois adolescents israéliens

 Des étudiants de l’Université Birzeit de Ramallah distribuant des bonbons en célébration du kidnapping des trois adolescents israéliens

Après avoir eu vent de l’enlèvement, les Palestiniens ont distribué des bonbons dans les rues et ont affiché des messages de joie sur ​​des sites internet et au moyen des réseaux sociaux. Vendredi, ils ont lancé une campagne Facebook exprimant leur soutien aux terroristes responsables du kidnapping d’Eyal, Gilad et Naftali. Des dizaines de personnes ont remplacé leur photo de profil par une photo de trois doigts représentant les trois adolescents israéliens kidnappés. De plus, des slogans se voulant “humoristiques” sont devenus populaires sur le net, comme #Three_GiladShalits (Trois Gilad Shalit) et “Hebron_Uprising” (Soulèvement de Hébron).

L’échelon politique de l’organisation terroriste du Hamas s’est également felicité de l’enlèvement des trois jeunes Israéliens.

Voici quelques exemples :

#Three_GiladShalits (#Trois_GiladShalits)

#Three_GiladShalits (#Trois_GiladShalits)

“Une bonne pioche”

“Une bonne pioche”

“Ce moment quand tu entends que trois Israéliens kidnappés à Hébron sont des colons”

“Ce moment quand tu entends que trois Israéliens kidnappés à Hébron sont des colons”

Le Mondial du kidnapping : Gaza 1, Judée-Samarie 3

Le Mondial du kidnapping : Gaza 1, Judée-Samarie 3

joie palestiniens kidnapping

Depuis 2013, Tsahal et le Shin Bet ont déjoué plus de 64 tentatives d’enlèvements, mais la motivation des terroristes à enlever des Israéliens ne s’amoindrit pas. Le Hamas a investit des efforts massifs dans les tentatives de kidnapping à travers son large réseau terroriste.

Les enlèvements font partie de leur stratégie. Les organisations terroristes utilisent les victimes comme “rançons” pour forcer les décisionnaires israéliens à accéder à leurs revendications.

En septembre dernier, un terroriste palestinien a attiré le sergent Tomer Hazan dans un village palestinien au coeur de la Judée-Samarie et l’a assassiné. Au cours d’un interrogatoire, le terroriste a admis qu’il projetait d’échanger le sergent Hazan contre la libération de son frère, un terroriste emprisonné en Israël, impliqué dans de nombreuses attaques terroristes.

1 Shalit = 1027 prisonniers, 3 Shalit = 3081 prisonniers

1 Shalit = 1027 prisonniers, 3 Shalit = 3081 prisonniers

Jusqu’à aujourd’hui, les terroristes palestiniens ont perçu l’enlèvement du soldat Gilad Shalit en 2006 comme un véritable succès qui n’a fait que décupler leur motivation à kidnapper d’autres Israéliens et à les échanger contre des prisonniers palestiniens. En 2011, dans le cadre de l’accord pour la libération de Gilad Shalit, Israël a relâché 1027 terroristes dont des membres du Hamas. Parmi les prisonniers relâchés se trouvaient des criminels ayant perpétré certaines des attaques terroristes les plus graves de l’histoire du pays.

Trois colons kidnappés en un kidnapping. 3 colons en 1

Les Palestiniens supportent pleinement le kidnapping de jeudi. Les civils israéliens sont constamment placés sous la menace des terroristes et Tsahal répondra s’il le faut afin de protéger Israël des enlèvements et des autres actes de terreur.

Continuez la conversation sur Twitter :

banner eyal gilad naftali

Rejoignez-nous sur Facebook et revivez en images les moments forts sur Instagram.


Partager:


Commentaires: