Le Jihad au féminin : le Hezbollah recrute des femmes-terroristes

hezbollah femmes

Tandis que le Hezbollah étend son influence terroriste à travers le monde, de nouvelles recrues inattendues ont rejoint les rangs de ce mouvement de terreur : les femmes du Hezbollah. “La liste des femmes prêtes à commettre un attentat-suicide au sein du Hezbollah est aussi longue que celle des hommes”, explique celle qui a pris la tête de ce bataillon terroriste sans précédent.

Les leaders du Hezbollah ont, ces dernières années, encouragé l’implication des femmes au sein des réseaux de l’organisation terroriste. En juillet 2013, le leader du Hezbollah Hassan Nasrallah s’est exprimé face à une assemblée de femmes en insistant sur le rôle primordial qu’elles pouvaient jouer dans les activités terroristes de l’organisation. Nasrallah a ajouté qu’elles devaient “être intégrées dans chacune des activités du Hezbollah.”

Les femmes prennent part aux combats terroristes

Au cours d’un interview avec le journal Al Rai du Koweit en 2010, Rima Fahri, une femme ayant atteint un poste haut placé dans l’organisation terroriste, a déclaré que “toutes les femmes du Liban du Sud sont considérées comme des combattantes dans les rangs de la résistance.” Fahri a ajouté que les femmes ne sont en aucun cas “déconnectées de la lutte du Hezbollah” et qu’elles en “prennent part d’une façon ou d’une autre.”

Au cours de l’entretien, Fahri a confirmé la volonté du Hezbollah à intégrer et à mêler les femmes à ses activités terroristes, et même à leur faire commettre des attentats-suicides. “La femme, comme l’homme, est en guerre spirituelle avec l’ennemi”, a expliqué Fahri. “La liste des femmes prêtes à commettre un attentat-suicide au sein du Hezbollah est aussi longue que celle des hommes. S’il devient nécessaire que les femmes prennent part aux activités de Jihad, il n’y a aucune raison qu’elles ne le fassent pas, idéologiquement et techniquement.”

Rima Fahri

Rima Fahri

Les femmes jouent des rôles très variés au sein de l’organisation terroriste. Elles récoltent des dons financiers qui sont ajoutées aux recettes provenant des ventes illégales de drogue et des sommes reçues par l’Iran et la Syrie qui soutiennent le Hezbollah dans ses opérations terroristes à travers le monde. Nombreuses sont les femmes qui sont au contact direct des terroristes. Elles les préparent à la guerre ou encore les soignent au cours des combats. Un plus petit nombre de femmes s’est retrouvé directement sur le champs de bataille lors de combats, de mission de récolte de renseignements ou d’analyse des mouvements des soldats de Tsahal.

Au cours des dernières années, le Hezbollah a mis en place des divisions dédiées au leadership féminin au sein de l’organisation. Les divisions, appelées “Direction Féminine” permettent aux femmes de prendre des décisions sur un éventail de questions, y compris la culture, l’éducation et les médias dans le but de mobiliser plus efficacement les femmes dans son but terroriste.

Hezbollah : cartel de la drogue

De l’influence mais pas d’égalité

Malgré le rôle croissant des femmes, le Hezbollah continue de mettre l’accent sur le statut inférieur des femmes en général. Les femmes sont privées de certains droits fondamentaux réservés aux hommes. Par exemple, tandis que les femmes du Hezbollah peuvent représenter l’organisation terroriste aux élections municipales, elles ne sont pas autorisées à se présenter au parlement libanais.

En 2010, le Hezbollah a lancé une vaste campagne visant à convaincre les femmes libanaises de porter le Hijab – le foulard traditionnel pour les femmes musulmanes. Une publicité proclamait que le Hijab « protège la place des femmes”, tandis qu’un autre décrivait le voile comme la « forteresse de la chasteté ». La campagne du Hezbollah faisait partie d’un effort de propagande plus large qui consistait à promouvoir les valeurs islamiques et maintenir un statut inférieur des femmes.

Hezbollah-world

Sans surprise, il n’y a pas de femmes à la tête de la direction de l’organisation. Tandis que le Hezbollah continue à exploiter indistinctement la population libanaise – femmes et hommes – les valeurs oppressives restent au cœur de l’idéologie de ce groupe terroriste.

Continuez la conversation sur Twitter :

 

Rejoignez-nous sur Facebook et revivez en images les moments forts sur Instagram.


Partager:


Comments: