Tsahal à l’OTAN : une armée qui valorise les femmes

femme-de-tsahal

La conseillère du chef d’état-major de Tsahal sur les questions relatives aux femmes dans l’armée israélienne a récemment participé au comité annuel de l’OTAN sur la dimension de genre.  Au cours de la conférence, le général de brigade Rachel Tevet-Wiesel s’est exprimée sur la place des femmes dans l’armée israélienne et leurs possibilités d’atteindre les postes les plus prestigieux. Retour sur un événement militaire international dans lequel la voix de Tsahal est source d’inspiration.

Le général de brigade Tevet-Wiesel, la conseillère du chef d’état-major de Tsahal sur les questions relatives aux femmes dans l’armée, surnommée “Yohalan” en hébreu, a participé cette semaine au comité annuel de l’OTAN sur la dimension de genre qu  i s’est déroulé à Bruxelles, en Belgique. Des représentants de plus de 30 pays y ont assisté et se sont entretenus sur l’intégration des femmes au sein des armées du monde.

Le général de brigade Tevet-Wiesel à l'OTAN

Le général de brigade Rachel Tevet-Wiesel (au milieu) à l’OTAN

 

L’armée la plus avancée dans la place des femmes

Tsahal est considéré comme l’armée la plus avancée dans ce domaine. Ce succès, le général de brigage Tevet-Wiesel l’attribue entre autre à l’obligation des femmes de servir aux côtés des hommes. “Israël est considéré comme l’un des pays les plus avancés dans le monde [dans ce domaine]”, a t-elle expliqué. “Le nombre de femmes à des postes élevés est relativement important en comparaison aux autres pays et ce, notamment grâce au service militaire obligatoire”, a t-elle ajouté.

Les femmes ont fièrement servi dans les rangs de Tsahal depuis sa création. En plus d’avoir rendu le service militaire obligatoire pour les femmes, Tsahal a souhaité qu’elles s’investissent au mieux en rejoignant les postes de commandement.

Les femmes représentent 34% des soldats servant dans Tsahal et 23% des officiers et sous-officiers. L’armée israélienne est fière de pouvoir affirmer qu’aujourd’hui, 90% de ses postes sont ouverts aux femmes.

femmes tsahal

Un exemple pour les autres armées

La présentation du général de brigade Tevet-Wiesel a capté l’attention de différents représentants qui l’ont questionnée à plusieurs reprises durant la conférence. Des participants de Norvège, pays dans lequel une loi sur le service militaire obligatoire prendra effet en 2015, se sont intéressés sur le succès de l’intégration des femmes au sein de Tsahal. D’autres participants ont abordé les sujets des femmes combattantes et de leur entraînement en Israël.

Lieutenant Shelly Marhevka, commandante au sein du Corps de Collecte de Renseignements

Lieutenant Shelly Marhevka, commandante au sein du Corps de Collecte de Renseignements

« Israël a une place respectable dans le monde en ce qui concerne les questions relatives aux femmes et les représentants sont intéressés à comprendre l’exemple israélien, » a expliqué le général de brigade Tevet-Wiesel dans une interview après la conférence. « Beaucoup d’entre eux ont demandé à rester en contact avec nous dans l’avenir. »

“Yohalan” souligne que même si Israël n’est pas membre de l’OTAN, cette conférence annuelle apporte beaucoup à Tsahal. “C’est intéressant d’entendre ce qu’il se passe dans les autres pays,” a expliqué le général de Brigade Tevet-Wiesel. “Les débats ont été très productifs puisqu’il s’agit d’un sujet qui concerne tout le monde.”

 “Nous avons vraiment ressenti le désir d’écouter et d’apprendre”, a t-elle conclu. “Les représentants se sont beaucoup intéressés à “Yohalan” et à la volonté de Tsahal de placer une représentante de ce groupe de soutien aux femmes dans chacune des unités. C’est une chose qui n’existe pas dans les autres armées du monde. Nous avons matière à enseigner dans ce domaine.”

femmes soldates

Continuez la conversation sur Twitter :

 

Rejoignez-nous sur Facebook et revivez en images les moments forts sur Instagram.


Partager:


Comments: