L’Iran aux manettes de la contrebande d’armes

banner iran klos-c

Aujourd’hui, les forces de la Marine israélienne ont arrêté un cargo rempli d’armes en provenance d’Iran et à destination des organisations terroristes de la bande de Gaza. Tsahal a mis un coup d’arrêt à cette contrebande d’armes sophistiquées, dont des roquettes M-302 de fabrication syrienne qui auraient pu menacer la vie de millions de civils israéliens. Découvrez en exclusivité les différentes étapes qui ont ponctué cette opération de contrebande d’armes, depuis son chargement en Syrie et jusqu’à son interception en mer Rouge.

Il y a plusieurs mois, les Renseignements de Tsahal ont identifié un transfert de roquettes M-302 de fabrication syrienne depuis Damas vers Téhéran. Ces roquettes ont été transférées depuis l’aéroport international de Damas vers l’Iran dans une opération orchestrée par les Forces Al-Qods, forces spéciales des Gardiens de la révolution iranienne. Cet événement a mis en alerte les officiers des Renseignement car il se déroule habituellement depuis l’Iran vers la Syrie et non l’inverse.

Cargo Klos-C envoyé d'Iran

Cargo Klos-C envoyé d’Iran

Depuis Téhéran, la cargaison a été transférée vers le port de Bandar Abbas au sud de l’Iran et a été chargée sur le cargo civil KLOS-C. Le même port a été utilisé par le cargo Francop, une autre tentative échouée de contrebande d’armes en 2009. Depuis Bandar Abbas, le KLOS-C a navigué jusqu’au port d’Umm Qasr en Irak où d’autres conteneurs ont été chargés afin de brouiller les liens avec l’Iran. Le cargo s’est ensuite dirigé vers Port-Soudan mais a été intercepté par Tsahal avant d’atteindre sa destination. Les commandos de la Marine israélienne sont montés à bord du KLOS-C au milieu de la Mer rouge. Si ces armes avaient atteint leur destination, elles auraient été transférées via la péninsule du Sinaï aux organisations terroristes de la bande de Gaza.

Chemin empruntée par le cargo iranien

Chemin empruntée par le cargo iranien

Bien que le cargo KLOS-C ne soit pas la première tentative de contrebande iranienne, elle se distingue par la dangerosité de sa cargaison. Les précédents cargos contenaient des armes et des munitions. Ce dernier convoi transportait des roquettes M-302 dont la portée permet d’atteindre plus de 100 km mettant en danger des millions de citoyens israéliens et pouvant atteindre les villes de Tel-Aviv ou Jérusalem.

Les armes

La roquette M-302 est une roquette sol-sol fabriquée en Syrie depuis le début des années 1990. Ces roquettes sont principalement utilisées aujourd’hui par les forces d’Assad et par le Hezbollah. Depuis sa première version, cette roquette a été plusieurs fois perfectionnée. Sa portée varie de 90 km à 200 km et son ogive peut peser jusqu’à 170 kg.

Tentatives iraniennes précédentes de contrebande d’armes

  • En janvier 2009, un navire chypriote à destination de la Syrie a été inspecté à Limassol par les autorités de la ville. À bord du bateau, les inspecteurs ont découvert des cargaisons d’armes iraniennes. Elles ont été saisies et confisquées par Chypre.
  • En novembre 2009, la Marine israélienne a arraisonné le cargo Francop, un navire marchand à destination de Latakia en Syrie. Suite à cette inspection, Tsahal a découvert 500 tonnes d’armes de fabrication iranienne. Parmi la cargaison se trouvaient des roquettes, des canons, des grenades et des munitions. Ces armes étaient cachées dans des sacs de marchandises similaires à ceux utilisés au bord du KLOS-C.
  • En mars 2011, les commandos de la Marine israélienne ont arrêté le navire Victoria originaire de la Syrie et à destination du port d’Alexandrie en Égypte. Ce navire transportait 50 tonnes d’armes dont des missiles iraniens C-704 sol-mer, des obus de mortiers et des munitions. Cette cargaison était destinée aux organisations terroristes de la bande de Gaza, comme le Hamas ou le Jihad islamique palestinien.

Tentatives de contrebande via l’air et la terre

Via la terre :  En janvier et avril 2012, les autorités turques ont saisi à deux reprises des camions remplis d’armes partis d’Iran vers la Syrie.

Via l’air : Les Iraniens utilisent depuis longtemps les voies aériennes à destination du Liban afin d’affrêter des armes dans la région de manière simple et discrète. Depuis plus de dix ans, les Forces Al-Qods transportent des armes via les compagnies aériennes Iran-Air et Mahan-Air et via la compagnie gouvernementale Maaraj-Air. Depuis le début des combats en Syrie, l’Iran a délivré des armes de manière quasi hebdomadaire.

 

Rejoignez-nous sur Facebook et revivez en images les moments forts sur Instagram.


Partager:


Commentaires: