Yom Hazikaron – Yom Haatzmaout : du deuil à la joie, l’expérience israélienne

A partir de dimanche soir, 14 avril 2013, Israël va commémorer Yom Hazikaron, la journée nationale en la mémoire des soldats et civils victimes des guerres et actes de terreur. Cette période de deuil de 24 heures commence par le retentissement d’une sirène pendant une minute à 20h00. Le pays tout entier se paralyse et se recueille en silence pendant 60 secondes.

Cette année, Israël commémore la mémoire de 23 085 soldats, agents de sécurité et civils morts pour l’Etat depuis 1860 lorsque les premiers Juifs se sont installés en dehors de la vieille ville de Jérusalem.

Dans un petit pays comme Israël qui compte huit millions d’habitants, un pourcentage important de familles est directement touché par Yom Hazikaron. Durant la Guerre d’Indépendance seulement, Israël a perdu 1% de sa population. Tout le monde en Israël fait le deuil d’un membre de famille, d’un ami ou d’une connaissance.

En ce jour, nous nous souvenons aussi des nombreuses victimes des attaques terroristes – dans les bus, en boîtes de nuit, dans les restaurants ou sur des campus universitaire. Nous nous souvenons des héros qui ont sacrifié leurs vies pour en sauver d’autres.

Lorsque le soleil se couchera lundi 15 avril, la journée d’indépendance d’Israël, Yom Haatzmaout, remplacera la douleur de Yom Hazikaron. L’humeur dans les rues se transforme de la joie au bonheur, du deuil à la célébration. Les feux d’artifices se voient dans les cieux et les drapeaux sont brandis à tous les coins de rues.

Le fait que Yom Hazikaron et Yom Haatzmaout soient l’un après l’autre n’est pas une coïncidence. Chaque Israélien est conscient que sans le sacrifice de milliers de soldats de Tsahal, l’Etat d’Israël n’existerait pas. Pour que la liberté puisse être célébrer, il faut en connaître le prix.

Cette année, Israël célèbre son 65e anniversaire. Mais cette fête n’est pas réduite aux Israéliens. Pour de nombreux Juifs du monde entier, célébrer l’existence d’Israël est important. Des Etats-Unis à la France, du Canada à l’Argentine, les communautés juives de tout les courants célèbre l’indépendance d’Israël.


Partager:


Comments: