James Bond “tuerait” pour avoir les gadgets de Tsahal

Le nouveau film de l’agent 007 est sorti il y a quelques jours. Mais en dépit de ses incontournables gadgets high-tech, James Bond ne fait toujours pas le poids face aux technologies de Tsahal. Voici trois gadgets que Bond “tuerait” pour avoir.

1. Le VIPER (Versatile, intelligent, Robot portable)

Ce robot portable et léger a été conçu spécifiquement pour la guérilla urbaine. Son système de roue spéciale peut littéralement changer de forme, de telle sorte que le VIPER sait comment monter un escalier, faire son chemin dans terrain rocheux ou ramper dans des espaces minuscules. Il est équipé de plusieurs caméras, microphones, un système GPS et un ensemble de capteurs qui peuvent détecter les produits chimiques, les gaz, les explosifs et les radiations.

Le VIPER est contrôlé par une manette et un casque, ce qui donne à l’opérateur la possibilité de tout voir à une distance sûre. Il peut également être équipé d’un bras robotisé, d’un mini-Uzi et même d’un lance-grenades.

Le VIPER (Versatile, intelligent, Robot portable)

Le VIPER (Versatile, intelligent, Robot portable)

Que dirait James Bond ? C’est presque comme avoir un autre agent sur le terrain – courir, se battre et sauver le monde.

2. Le EyeDrive

Le EyeDrive est un robot de surveillance tout-terrain, spécialement conçu pour le combat urbain, les missions anti-terroristes et pour les missions de recherche et sauvetage. Il est pratiquement incassable.

Le EyeDrive peut être simplement lancé dans des bâtiments ou être jeté d’une hauteur de trois mètres sans subir des dommages. Les caméras fournissent à l’opérateur un champ de vision de 360 degrés qu’il peut même incliner et zoomer. Son logiciel spécial Video Motion Detection fournit des alertes automatiques basées sur le mouvement ou le son. Étonnamment, il pèse un peu moins de 4 kilos et est facilement rangeable dans une valise.

Alors James, un avis ? Aucune mission de reconnaissance ne serait trop dure. Avec le EyeDrive a ces côtés, les méchants du monde entier devraient commencer à grelotter dans leurs sièges en cuir noir.

3. Le drone Skylark

Craignant de perdre des pilotes en territoire ennemi, les États-Unis et Israël sont à l’origine du développement des drones. Éléments essentiels qui accompagnent les pilotes d’avions de chasse et d’hélicoptères de l’Armée de l’Air Israélienne, les drones, avions sans pilote, jouent un rôle essentiel pour la sécurité du pays.

Le drone Skylark

Le drone Skylark

Le «Skylark I-LE» est petit et léger. Il peut être porté par une seule personne et être prêt à voler en moins de huit minutes. Il dispose de trois heures d’autonomie de vol et d’une caméra vidéo intégrée qui filme de jour comme de nuit, et ce quelles que soient les conditions météorologiques.

La collecte de renseignements est évidemment une priorité absolue pour Bond. Et bien qu’il ne rende pas l’élément humain inutile, cette furtive machine va définitivement changer le champ visuel.


Partager:


Commentaires: