« Le HAMAS pour les Nuls » : Gouvernement ou organisation terroriste?

Le Hamas qui déclare vouloir «libérer» le peuple Palestinien l’a soumis à un régime tyrannique, combattant violemment toute sorte d’opposition et utilisant cyniquement sa population civile comme bouclier humain.

Le 22 août 2005, Israël s’est complètement retiré de la bande de Gaza et a évacué tous les citoyens israéliens du territoire suivant la décision du gouvernement israélien, laissant le peuple palestinien prendre en main son destin. Au début de l’année 2006, les élections législatives palestiniennes se sont tenues à Gaza, en Judée-Samarie et à Jérusalem-Est. Le Hamas a remporté la majorité des sièges. Le Hamas a dès lors été appelé à former le nouveau gouvernement de l’Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas restant le Président de l’Autorité Palestinienne.

Les forces de Tsahal quittent Gaza lors du désengagement de 2005.

Le Hamas annonce rapidement qu’il refusera d’honorer les accords conclus dans le passé entre l’Autorité Palestinienne et Israël. En réponse, Israël, les États-Unis, l’Union Européenne et les Pays Arabes ont imposé des sanctions à l’encontre de l’Autorité Palestinienne, suspendant toute aide étrangère.

Les tensions se sont accrues entre le Fatah et le Hamas après qu’ils ont échoué à se mettre d’accord sur le partage du pouvoir exécutif. Dans la véritable guerre que se sont livrées par la suite les deux factions palestiniennes, le mépris total pour la vie humaine dont le Hamas a fait preuve a coûté la vie à plus de 600 civils palestiniens. Des milliers d’entre eux ont été blessés. Ce conflit sanglant a atteint son apogée en Juin 2007 lorsque le Hamas prend le contrôle total de la bande de Gaza et exécute systématiquement tout membre du Fatah, notamment en jetant certains responsables du Fatah du haut des immeubles de Gaza. En un peu plus d’une semaine, au moins 118 personnes sont mortes et plus de 550 ont été blessées.

Des militants du Hamas posent dans le bureau du Président de l'Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas, après avoir violemment pris le pouvoir à Gaza City.

Depuis sa prise de pouvoir dans la bande de Gaza, le Hamas a imposé avec agressivité la loi islamique, la Charia, aux citoyens de Gaza. Un code vestimentaire islamique très strict est imposé et les rues sont systématiquement surveillées par une police des moeurs.

Cette même organisation qui déclare vouloir «libérer» le peuple Palestinien, a soumis ce peuple à un régime tyrannique, combattant violemment toute sorte d’opposition et utilisant cyniquement sa population civile comme bouclier humain.

Le Hamas est considéré comme une organisation terroriste par les États-Unis, l’Union Européenne, le Canada, l’Australie, Israël et le Japon.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=-Gxn2cvUJVw]


Partager: