Le tracé de la clôture de sécurité ne sera pas modifié autour du village de Walajeh

La Cour Suprême Israélienne a récemment statué que le tracé de la portion de la clôture de sécurité qui est en cours de construction dans le village de Walajeh  ne sera pas modifié.

Clôture de sécurité

L’Armée Israélienne a souligné l’importance de la construction de la clôture de sécurité, qui empêche les terroristes de s’infiltrer en territoire israélien. Récemment une hausse des alertes de sécurité dans la ville de Jérusalem et dans sa région a été observée.

Walajeh se trouve au sud de Jérusalem. Une partie de ce village est sous la juridiction de la municipalité de Jérusalem tandis que la seconde est contrôlée par l’Autorité Palestinienne. Il est prévu que la clôture de sécurité soit construite sur la ligne qui sépare les deux parties du village.

Les habitants du village de Walajeh ont organisé des manifestations hebdomadaires pour contester la construction de la clôture de et la Brigade de la Région Etzion prévoit que ces manifestations se poursuivent à l’avenir.

Les forces du Corps du Génie Militaire qui ont été mobilisées pour la construction de la clôture de sécurité ont été prises pour cible à plusieurs reprises. Des cocktails Molotov et des pierres ont été jetés sur les soldats de l’Armée Israélienne et sur la Police des frontières dans cette zone.

La Cours Suprême a reconnu que la clôture  va nuire dans une certaine mesure à l’activité agricole des habitants de Walajeh mais a néanmoins soutenu que l’étendue du préjudice était moins importante que ce que les protestataires ont affirmé.

Au cours des différentes séances qui ont eu lieu à la Cours Suprême, des responsables militaires ont précisé que les checkpoints seront ouverts pendant quelques heures plusieurs fois par jour pour les fermiers afin qu’ils aient accès à leurs champs et qu’ils puissent poursuivre leur activité.

De la même manière, la circulation de l’eau de source naturelle ne sera pas gênée ou menacée par la construction de la clôture de sécurité.


Partager: