Les forces de sécurité israéliennes saisissent des munitions et démantèlent des cellules terroristes

Les forces de sécurité israéliennes continuent à déjouer des plans d’attaques terroristes contre des civils israéliens et des soldats, notamment des  attaques à l’arme à feu, des attentats à la bombe et des tentatives d’enlèvements.

Les munitions saisies le 20 juin

Le lundi 20 juin, les forces de sécurité israéliennes ont découvert 2000 balles d’arme à feu dans une voiture palestinienne près d’un point de passage au nord-est de Bethléem. Les munitions ont été saisies et les suspects palestiniens ont été emmenés pour être interrogés.

De plus, dans la nuit de dimanche à lundi (26 juin), cinq palestiniens soupçonnés d’être impliqués dans des activités terroristes ont été arrêtés dans la région de Judée-Samarie, et ont eux aussi été transférés aux forces de sécurité pour un interrogatoire.

L’armée et les forces de sécurité israéliennes déjouent ainsi régulièrement des attaques terroristes et des plans d’enlèvement de civils et de soldats israéliens.

Enfin, le lundi 27 juin, le Shabak a arrêté une vingtaine d’agents du Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP) à la tête de cellules terroristes dans la région de Jérusalem.

Selon le Shabak (le service de sécurité intérieure du pays), ces cellules avaient prévu de kidnapper un soldat de Tsahal et de perpétrer des attentats à l’arme à feu dans la région de Ramallah. Elles avaient également planifié un attentat terroriste à Jérusalem, peut-être dans l’un des hôtels de la ville.


Partager: